Un deuxième quart-temps fatal aux Guerrières

28 février 2021

Comme on pouvait s’y attendre, c’est sur un rythme effréné que les Guerrières ont démarré ce derby du Nord, à l’image de leur capitaine Johanne GOMIS (20 points, 5 rebonds) pour inscrire les 3 premiers points de la rencontre. Les ardeurs villeneuvoises étaient toutefois calmées par le fait que Haley PETERS (2 points, 5 rebonds) commettait une faute antisportive permettant à sa compatriote Jasmine BAILEY (25 points, 11 rebonds) de convertir ses 2 premiers lancers francs. Mais heureusement, le moral des troupes de l’ESBVA-LM ne baissait pas puisque Courtney HURT (2 points, 3 rebonds) prenait un shoot ouvert à mi-distance. C’était le début d’une belle marche en avant pour les filles de Rachid MEZIANE (10-2, 3’), obligeant son homologue Fabrice FERNANDES à prendre un temps mort. De retour en jeu, les Amandinoises parvenaient à montrer un autre visage, sous l’impulsion de la Croate Iva SLONSJAK à l’extérieur de la raquette, imitée par Jasmine BAILEY un peu plus près du cercle (10-7, 4’). L’arrière US du SAHB remettait une nouvelle fois son équipe sur le droit chemin (10-9, 5’). Au courage, Janelle SALAUN (4 points, 1 rebond) sonnait la révolte villeneuvoise mais rien n’était fait (11-9, 6’). Privées de Sandra YGUERAVIDE, les Guerrières ont pu compter sur le retour aux affaires de Lisa BERKANI (24 points, 4 interceptions), remplacée pour la première fois de la partie par la nouvelle arrivée, Melissa DIAWAKANA. Rachid MEZIANE tentait de brouiller les pistes car en face, St Amand faisait le métier, à l’image toujours de Jasmine BAILEY mais Jo GOMIS lui répondait comme le berger à la bergère (18-18, 9’). Et c’est finalement après 2 lancers inscrits par Elin GUSTAVSSON (12 points, 8 rebonds) que l’ESBVA-LM accusait un léger retard de 2 longueurs au terme du premier quart-temps (20-22, 10’).

Bien qu’étant agressives défensivement, les Villeneuvoises n’arrivaient pas à trouver la mire offensivement à l’entame du deuxième acte et leurs vis-à-vis en profitaient allègrement (20-26, 12’). Il fallait absolument couper l’hémorragie côté villeneuvois car Assitan KONE (16 points, 8 rebonds) et les Green Girls amandinoises, bien que privées de 2 joueuses (Aminata KONATE et Morgane ARMANT), étaient en confiance (20-32, 13’). Comme souvent, Jo GOMIS tentait de relancer la machine mais les Guerrières étaient dans le dur (24-40, 16’). A la mi-temps, elles semblaient avoir pris un coup derrière la tête et allaient devoir se remobiliser pour dresser la barre en seconde période (24-50, 20’).

A leur retour sur le parquet du Palacium et après avoir sans doute reçu une soufflante de leur coach dans le vestiaire, les Villeneuvoises avaient de meilleures intentions et ça se voyait au tableau d’affichage (29-53, 23’). Absente ces dernières semaines, Lisa BERKANI permettait à son équipe de reprendre des couleurs à plusieurs reprises sur des paniers à longue distance même si la route était encore longue (37-55, 25’). Les Guerrières faisaient à nouveau preuve d’abnégation et montraient leur volonté de se battre jusqu’au bout face à leurs voisines amandinoises (42-58, 28’). Soutenues par leurs coéquipières sur le banc et, on le sait, leurs supporters derrière leur écran, les protégées de Rachid MEZIANE avaient vraiment à cœur de revenir dans le coup avant d’aborder les dix dernières minutes (46-61, 30’).

Incontestablement, les Villeneuvoises se battaient sur chaque ballon mais les Amandinoises avaient bien l’intention de ne pas se laisser faire (48-65, 32’). Les joueuses de Fabrice FERNANDES accéléraient encore le mouvement et l’addition devenait de plus en plus corsée (48-70, 34’). En privilégiant le jeu rapide, l’ESBVA-LM entendait perturber l’adversaire du soir mais il en fallait davantage car encore une fois, Jasmine BAILEY et les siennes restaient dans le bon tempo (53-74, 36’). Les choses devenaient de plus en plus compliquées pour Villeneuvoises dans ce derby (56-76, 37’). Et c’est finalement sur cet écart de 20 points que s’achevait cette rencontre (65-85).

Partenaires officiels