Mauvaise opération pour les Villeneuvoises à domicile

29 mars 2021

ESBVA-LM 69-76 La Roche-Vendée

 

Il n’a fallu qu’une poignée de secondes pour voir l’ouverture du score de ce match important dans la course à une qualification européenne entre les Guerrières et l’équipe de la Roche-Vendée puisque Tiffany CLARKE (26 points, 8 rebonds), Ornella BANKOLE (4 points, 6 rebonds) puis Clémentine SAMSON (15 points dont 3/4 à 3 points) en deux temps ont rapidement pris les choses en mains (0-9, 2’), obligeant Rachid MEZIANE à prendre déjà son premier temps mort. Quelques instants après la remise en jeu, Clarissa DOS SANTOS (13 points, 8 rebonds) chipait un ballon à Caroline HERIAUD (10 points, 4 passes décisives) pour marquer le premier panier villeneuvois (2-9, 3’). Au courage, les Villeneuvoises voulaient lancer définitivement leur match et montraient de meilleures intentions (7-11, 4’). Ce regain de forme ne tardait pas à se faire ressentir puisque Courtney HURT (14 points, 4 passes décisives) permettait aux Villeneuvoises de revenir à -1 (10-11, 6’). Il ne fallait toutefois pas se reposer sur ses lauriers côté nordistes car en face, les Yonnaises repartaient de l’avant (12-16, 7’). A nouveau en manque de précision, les joueuses de l’ESBVA-LM devaient faire face à un nouveau trou d’air même si notre capitaine Jo GOMIS (9 points, 4 rebonds) tentait de remettre ses troupes sur les rails. Le premier quart s’achevait sur le score de 18 -23 après un « floater » de Lisa BERKANI (5 points, 2 passes décisives).

 

Le deuxième acte commençait mal pour les Guerrières puisque sur une faute de Janelle SALAUN (5 points, 4 passes décisives), Caroline HERIAUD obtenait 3 lancers francs, qu’elle convertissait pour que son équipe franchisse pour la première fois la barre des 10 points d’avance (18-28, 11’). A cet instant, les Villeneuvoises étaient à la recherche d’un second souffle et surtout de solutions offensives et ça profitait aux Vendéennes (20-35, 15’). Tandis qu’elles étaient au bord de l’implosion, les filles du Coach MEZIANE parvenaient à souffler légèrement sur les braises mais la route était encore longue (29-42, 18’). Après 2 lancers réussis par Courtney HURT, le score était de 33 à 47 à la mi-temps.

 

Les Guerrières revenaient sur le terrain avec encore une fois l’intention de sortir la tête de l’eau et ça se voyait de chaque côté (35-47, 21’). Elles revenaient d’ailleurs sous la barre des 10 points de retard lorsque Sandra YGUERAVIDE, esseulée, prenait ses responsabilités à 3 points (40-49, 24’). La confiance avait-elle changé de camp ? Il ne fallait pas prendre cela pour acquis car en face, le RVBC avait du répondant (40-51, 25’). Les Vendéennes étaient pénalisées par un nombre élevé de fautes par équipe mais Haley PETERS (7 points, 9 rebonds) n’en profitait pas suffisamment pour réduire l’écart (41-53, 27’). S’en est suivi un match dans le match durant lequel Soana LUCET (9 points dont 3/5 à 3 points) répondait du tac au tac à Lisa BERKANI (44-56, 28’). A la fin du troisième acte, après une faute de Jo GOMIS, Caroline HERIAUD et ses coéquipières comptaient 16 points d’avance (48-64, 30’), ça se compliquait pour Villeneuve d’Ascq !

 

Il fallait absolument que les Guerrières jettent leur dernière force dans la bataille lors du quart-temps et elles ne savaient (50-64, 31’) mais la route était encore longue, très longue (50-66, 33’). Pour autant, alors qu’il restait encore 5 minutes à jouer dans cette rencontre, Janelle SALAUN faisait preuve de sang froid au-delà des 6,75 m. Et si encore une fois Tiffany CLARKE était là pour répondre, on partait vers un nouveau chassé-croisé qui ne permettait pas aux Villeneuvoises de sortir de l’ornière (59-70, 36’). C’est du moins ce qu’on aurait pu penser mais Clarissa DOS SANTOS redonnait le sourire à ses supporters (62-70, 37’) qui étaient malheureusement encore une fois derrière leur écran et pas dans les travées de leur Palacium adoré. Les joueuses de l’ESBVA-LM n’avaient plus rien à perdre et prenaient tous les risques en imposant une défense tout terrain dans le money-time. A cet instant, Sandra YGUERAVIDE devait laisser ses coéquipières pour cause de blessure mais pas de quoi atteindre le moral des troupes villeneuvoises, qui étaient à -6 (66-72) à 36 secondes du terme. Mais sur les dernières possessions, l’ESBVA-LM n’a pas su saisir ses chances, laissant le RVBC l’emporter de 7 unités (69-76), reprenant ainsi le point average sur les Villeneuvoises en cas d’égalité au classement en fin de saison. Les Guerrières seront rapidement de retour sur le parquet puisque dès mercredi, elles recevront Nantes-Rezé dans le cadre d’un match en retard de la 12ème journée de LFB.

 

Par ailleurs, avant le coup d’envoi de ce match, les 2 équipes ont observé une minute de silence en mémoire de Didier COULOMP, ancien chauffeur de bus des Guerrières et de leurs adversaires, qui nous a quittés quelques jours plus tôt. Nos pensées émues vont à nouveau à son épouse Nathalie et leurs enfants.

 

Crédit photo : Noe BART

Partenaires officiels