Les Guerrières s'inclinent après un beau combat sur le parquet du LDLC ASVEL Féminin

20 mai 2022

LDLC ASVEL F. 83-78 ESBVA-LM

 

Frustrées d’avoir perdu de justesse lors du match aller (78-80), les Guerrières n’en étaient pas moins motivées au moment d’aborder cette demi-finale retour des playoffs. Elles tenaient d’ailleurs tête à leurs hôtes du soir dans les premières minutes (4-4, 2’). Jo GOMIS (21 points, 5 passes décisives) et ses copines faisaient d’ailleurs beaucoup plus que de la figuration (8-11, 5’) dans cette entame et avaient vraiment à cœur de décrocher cette victoire remettre les compteurs à zéro ou plutôt à une manche partout. Notre capitaine n’avait décidément pas envie que ce match soit le dernier de son immense carrière puisqu’elle permettait à son équipe de flirter avec la barre des 10 points d’avance en artillant à longue distance (8-17, 6’). Malgré un premier temps mort demandé par Pierre VINCENT, c’est Janelle SALAUN (8 points, 2 rebonds) qui aidait l’ESBVA-LM à franchir un premier palier de 11 points d’avance (10-21, 7’). Encore une fois, les Nordistes ne devaient pas se reposer sur leurs acquis car si l’écart se stabilisait, Sara CHEVAUGEON (12 points, 4 rebonds) et les Lyonnaises étaient à l’affût de la moindre possibilité de retour. Et au bout de 10 minutes, le score était de 20 à 29 en faveur de l’ESBVA-LM.

En débutant le deuxième quart-temps, les locales allaient se montrer plus agressives de chaque côté du parquet mais Christelle DIALLO (16 points, 7 rebonds) et ses partenaires avaient les armes pour leur répondre (24-33, 13’). Pour autant, les Guerrières devaient faire encore une fois attention d’un retour de Marine JOHANNES (13 points à 50%) et les siennes. C’est d’ailleurs pour cela que Rachid MEZIANE recadrait ses troupes sur un temps mort et ces dernières essayaient d’appliquer ses consignes à la lettre (27-35, 15’). D’autant que quand les Rhodaniennes tentaient de réduire l’écart, Janelle SALAUN était en embuscade pour maintenir le cap (29-37, 16’). Ce match dans le match a duré de longue minute, Christelle DIALLO et Jo GOMIS répliquant à Marine JOHANNES et Aleksandra CRVENDAKIC (35-43, 19’). Juste avant de regagner les vestiaires, tout était encore possible d’un côté comme de l’autre tandis que les Villeneuvoises menaient 38-45, pour le plus grand plaisir des supporters qui avaient fait le déplacement jusque dans le Rhône.

Les 2 équipes étaient toujours aussi déterminées en revenant sur le parquet de la salle Mado BONNET mais ce sont les joueuses du LDLC ASVEL Féminin qui, toujours bien emmenées par Aleksandra CRVENDAKIC (24 points, 3 rebonds) semblaient vouloir reprendre les choses en mains, à l’image de Cierra BURDICK (12 points, 5 rebonds), qui remettait les 2 équipes à égalité et même faire en sorte que son équipe repasse devant au tableau d’affichage (49-48, 23’). Coach MEZIANE devait aller reprendre un temps mort pour calmer le jeu. Dès lors, les 2 écuries se rendaient l’ascenseur (53-53, 24’). Les Lyonnaises étaient tout de même bien décidées à accélérer la cadence mais Clarince DJALDI-TABDI (5 points, 2 rebonds) et les Guerrières n’abdiquaient pas alors qu’il restait moins de 3 minutes à jouer dans le dernier quart-temps (64-58). Mais pour espérer revenir dans le sens de la marche, les joueuses de l’ESBVA-LM devaient impérativement faire un « stop » pour espérer conserver leurs chances d’inverser la tendance dans ce match. Ainsi, à la fin de ce troisième acte, c’est toujours le LDLC ASVEL Féminin qui étaient devant au score (66-62, 30’).

C’est avec cette volonté de tout donner jusqu’au bout que Caroline HERIAUD et ses partenaires se lançaient à l’abordage du dernier acte même si Marine JOHANNES était là pour répondre (69-64, 32‘). La tension commençait à monter d’un cran à mesure qu’on se rapprochait du money-time, surtout quand Jolene ANDERSON (6 points, 3 rebonds) puis Sandra YGUERAVIDE (9 points, 3 passes décisives) prenaient leurs responsabilités à longue distance (73-71, 33’). Dans les 3 dernières minutes de ce match, les 2 équipes produisaient du beau spectacle mais c’est aux Lyonnaises que ça profitait (82-74, 38’) car en face, les Guerrières ne trouvaient plus la cible mais se battaient sur chaque ballon, sur chaque action. Mais malgré leur abnégation, les Villeneuvoises n’ont pas réussi à renverser les Lyonnaises et ont dû s’incliner 83-78.

C’est donc la fin d’une superbe saison pour les Guerrières avec une très belle deuxième place au terme de la phase régulière et une campagne de playoffs palpitante. Mais c’est surtout la fin d’une carrière remarquable pour notre capitaine Jo GOMIS. Merci Captain Jo !!!! replica rolex

Partenaires officiels