Les Guerrières passent en demi-finale au bout du suspense !

10 mai 2022

Angers 70-72 ESBVA-LM

 

Fortes de leur victoire du match aller au Palacium (96-79), les Guerrières démarraient ce quart de finale retour comme si les compteurs étaient à zéro afin de ne pas trop se reposer sur leurs lauriers (4-2, 2’). L’expérience de Jolene ANDERSON (14 points dont 4/6 à 3 points et 8 rebonds) et de Sandra YGUERAVIDE (8 points, 2 passes décisives) a encore une fois permis à leur équipe de prendre le dessus au milieu du premier acte (9-12, 5’). A cet instant, les Villeneuvoises étaient dans un temps fort que le coach adverse, David GAUTIER a souhaité arrêter en prenant un temps mort (12-19, 6’). Christelle DIALLO (10 points, 6 rebonds) et ses partenaires ne perdaient pas le rythme pour autant. Et c’est finalement sur un nouveau panier extérieur de Jolene ANDERSON que son équipe achevaient le premier quart-temps avec une avance assez confortable (13-26, 10’).

Attention à ne pas baisser la garde car la fin du match était encore très loin (16-26, 12’). Mais ce qui était pris n’étant plus à prendre, avec sa détermination habituelle, Janelle SALAUN (5 points, 3 rebonds) permettait à l’ESBVA-LM de repartir vers l’avant (16-29, 13’). Côté angevin, on essayait d’ajouter de la vitesse dans le jeu mais ça ne suffisait pas pour perturber les Nordistes, qui poursuivaient leur travail vers l’avant (18-32, 15’). Les filles de Rachid MEZIANE devaient toutefois se méfier de l’adresse extérieure des adversaires qui les aidait à réduire une fois encore l’écart (23-32, 16’). La barre des +10 était finalement à nouveau franchie à la mi-temps (27-37, 20’).

A l’image de Kariata DIABY (17 points, 7 rebonds), les Guerrières ne perdaient pas de temps en revenant sur le parquet de la salle Jean BOUIN même si Alexis PETERSON (15 points, 10 passes décisives) et les siennes restaient dans le coup (29-39, 21’). Bien dans leur basket, les Nordistes remettaient un petit peu d’essence dans leur moteur pour se rassurer (33-47, 24’). Comme samedi dernier, l’équipe de l’UFAB 49 était bien décidée à se battre jusqu’au bout et ça se voyait à la fois sur le terrain et au tableau d’affichage (37-47, 25’). Tandis que le sort du match était toujours indécis, celui-ci prenait un nouveau tournant lorsque, sur une double contestation, David GAUTIER était exclu par le corps arbitral. Sur le plan sportif, ses joueuses étaient encore plus agressives de chaque côté du terrain et se redressaient (49-52, 29‘). A l’orgueil, les Guerrières reprenaient le dessus mais suite à une faute classique et une faute technique de notre capitaine Jo GOMIS, Alexis PETERSON et les Angevines entretenaient le suspense. Mais sur un dernier panier de Caroline HERIAUD (6 points, 6 passes décisives) en drive, c’est bien l’ESBVA-LM qui restait devant après 30 minutes de jeu (51-57, 30’).

La tension était très élevée au moment d’aborder les 10 dernières minutes du temps réglementaire car tout pouvait encore se passer. A plusieurs reprises, les Angevines se rapprochaient de plus en plus des Villeneuvoises mais sans pour autant être en mesure de leur repasser devant, du moins pour l’instant, grâce notamment à Kariata DIABY (55-60, 33’). Mais du haut de ses 22 ans, Adèle DREANO-TRECANT (8 points, 3 passes décisives) inscrivait un panier longue distance pour que l’UFAB 49 reviennent sur de bons rails, imitée quelques minutes plus tard par Jodie CORNELIE-SIGMUNDOVA (19 points, 9 rebonds) qui mettait son équipe devant au score pour la première fois depuis le coup d’envoi (65-64, 36’). Dans la dernière minute, Sandra YGUERAVIDE et ses troupes ne perdaient pas leur calme, ça leur a permis de reprendre les devants et de finalement l’emporter de justesse (70-72) et de remporter donc ce quart de finale, pour le plus grand plaisir des supporters qui avaient fait le déplacement dans le Maine-et-Loire.

Les Villeneuvoises ont désormais moins d'une semaine pour préparer la demi-finale aller avec la réception du LDLC ASVEL Féminin, autrement dit Lyon.

Partenaires officiels