Les Guerrières disposent de La Roche-Vendée au bout du suspense

15 avril 2022

ESBVA-LM 75-67 La Roche-Vendée

 

Absentes des parquets depuis plus d'une dizaine de jours pour cause de trêve liée aux coupes d’Europe, les Guerrières étaient de retour ce vendredi soir dans un Palacium encore une fois bien rempli pour la réception d’une équipe de La Roche-Vende qui a comme objectif de se rapprocher du Top 5. Les deux équipes se regardaient les yeux dans les yeux au cours des premières minutes. Ce round d’observation a pris fin au bout de 2’30 lorsque Kariata DIABY (11 points, 6 rebonds) et Jo GOMIS (16 points, 6 rebonds, 6 interceptions) ont su ouvrir le score dans la peinture (0-4, 3’). Katherine PLOUFFE (4 points, 4 rebonds) inscrivait les 2 premiers points yonnais mais en face, les Villeneuvoises ne relâchaient pas la pression même si, quelques instants plus tard, Ana SUAREZ (13 points, 9 rebonds) parvenait à son tour à relancer les Tigresses (8-5, 5’). Le match était lancé ! Heureusement, Christelle DIALLO et les siennes ne baissaient pas les bras lorsque Tiffany CLARKE (10 points, 8 rebonds) et le RVBC restaient à leur contact (15-12, 8’). Il faudra attendre le sang-froid de Janelle SALAUN (13 points, 3 rebonds) à 3 points pour permettre aux joueuses de l’ESBVA-LM de reprendre un peu l’air. Et à la fin du premier quart-temps, les Guerrières étaient devant au score (20-15, 10’).

Pour débuter le deuxième acte, les Yonnaises se montraient plus agressives de chaque côté du parquet mais là encore, les Villeneuvoises ne paniquaient pas, portées par leurs supporters (26-19, 12’). La force collective de l’ESBVA-LM lui permettait de maintenir la cadence face à un adversaire coriace mais qui manquait de réussite (30-23, 15’). Sous l’impulsion de Clarince DJALDI-TABDI (8 points, 10 rebonds) et sa « patte gauche » et d’une Jo GOMIS encore en pleine forme, les joueuses de Rachid MEZIANE corsait l’addition par la suite et franchissait la barre des 10 points d’avance, obligeant Emmanuel BODY à recadrer ses protégées sur un temps mort (35-23, 16’). Mais ce sont, au contraire, les Villeneuvoises qui repartaient de l’avant (39-23, 17’). Au courage, le RVBC réduisait l’écart mais pas suffisamment pour inquiéter Janelle SALAUN et ses copines (43-29, 19’). Après un dernier panier d’Ana SUAREZ, c’est finalement sur une avance de 12 longueurs que les Guerrières regagnaient les vestiaires (43-31, 20’).

De retour sur le parquet du Palacium, ce sont les Yonnaises qui se montraient plus déterminées et affamées qu’auparavant et ça leur réussissait (45-37, 21’). En face, les Villeneuvoises devaient absolument se reprendre si elles ne voulaient pas que les Vendéennes reprennent confiance (53-40, 24’). Au contraire, ce sont les banlieusardes lilloises qui continuaient de croire en leurs capacités malgré un panier à longue distance d’une Ornella BANKOLE efficace dans ce match. Et le score était de 54 à 43 au milieu du troisième quart-temps. A nouveau, les deux formations s’adonnaient à une jolie passe d’armes dans laquelle Kaleena MOSQUEDA-LEWIS (11 points, 4 rebonds) notamment répondait à une Janelle SALAUN à la conclusion d’un alley-oop qui mettait le public du Palacium en émoi (61-51, 29’). Après 30 minutes de jeu, cette dizaine de points d’avance était de nouveau dépassée par les Guerrières (63-51, 30’).

La concentration ne baissait pas, d’un côté comme de l’autre mais c’est surtout aux Villeneuvoises que ça profitait (65-53, 31’). L’intensité montait encore d’un cran en cette fin de rencontre. Ca semblait profiter davantage aux Yonnaises mais une fois de plus, Caroline HERIAUD (5 points, 2 rebonds) et ses coéquipières ne sortaient pas de leur match (69-58, 34’), surtout que leur ciel s’éclaircissait quand Katherine PLOUFFE devait quitter le terrain de panier définitive à un peu plus de 6 minutes de la fin du temps réglementaire pour avoir commis sa 5ème faute personnelle. Pour autant, Tiffany CLARKE, quelques instants avant de devoir sortir à son tour pour la même raison, et les visiteuses n’abdiquaient pas et repassaient sous la barre des 10 points de retard à 5 minutes du terme (69-60, 35’). Les Guerrières devaient à nouveau se remobiliser car il restait encore beaucoup de temps dans ce match. D’ailleurs, à 3 minutes du terme, Ornella BANKOLE inscrivait un panier sous le cercle (69-62, 37’). Rien n’était fait en cette fin de match ! Dans l’ultime minute, Jo GOMIS et ses troupes faisaient à nouveau preuve de sérieux et d’application, ça leur permettait de ne pas se faire surprendre et de l’emporter au bout d’une suspense, remportant ainsi leur 6ème victoire de suite (75-67).

Partenaires officiels