Dans les coulisses de l'ESBVA-LM - Le retour 😁

13 avril 2021

Alors que les GuerriĂšres prennent encore un peu de repos avant de revenir prĂ©parer les Playoffs, dĂ©but aujourd'hui de la 2e partie du dossier consacrĂ© Ă  nos chers bĂ©nĂ©voles đŸ€—

Rencontre aujourd'hui avec Patrick, supporter des GuerriÚres et bénévole actif depuis plusieurs années !

 

Est-ce que tu peux tes prĂ©senter et nous dire quel est ton rĂŽle au sein de l’ESBVA LM ?

Bonjour, moi c’est Patrick Versaevel. Mon rĂŽle au sein du club c’est le contrĂŽle des tickets Ă  l’entrĂ©e. En deuxiĂšme mi-temps, je suis dans un coin du terrain pour surveiller que les gens ne fassent pas n’importe quoi.

 

Comment es-tu arrivĂ© dans le club Ă  occuper ce poste-lĂ  ?

Je suis arrivĂ© dans le club en 2005 par rapport Ă  une personne qui s’appelle Éric, que je voyais lorsqu’il allait au Stadium Nord au rugby, au LMR. C’est grĂące Ă  lui que je suis rentrĂ© ici, et vu que j'occupais dĂ©jĂ  ce poste-lĂ  au LMR, c’est pour ça que j’ai repris le mĂȘme poste : contrĂŽler les tickets des gens qui arrivent Ă  l’entrĂ©e.

 

Qu’est-ce que le nouveau Palacium peut changer pour toi et qu’est-ce que tu penses de cette nouvelle structure ?

C’est vrai que c’est un outil de travail qui est au top maintenant, il peut recevoir beaucoup de monde. J’espĂšre qu’il sera souvent plein, qu’il y aura beaucoup de monde dedans parce qu’avec ce COVID-19, c’est vraiment une hantise, et ça l’est aussi pour le sport en gĂ©nĂ©ral.

 

Avec une nouvelle entrĂ©e, dans ton rĂŽle pour contrĂŽler les tickets, est-ce que ça va changer quelque chose ou pas nĂ©cessairement ?

Je ne sais pas, on n’en a pas encore parlĂ©, je ne sais pas comment on va faire pour contrĂŽler les tickets, si on aura des machines, des bips, je ne sais pas encore. Nous n’en n’avons pas encore parlĂ©. Mais oui, pour contrĂŽler les tickets, l’entrĂ©e sera dĂ©jĂ  plus grande et mieux oui.

 

Ça fait un moment que tu es au club, est-ce qu’il y a des Ă©vĂ©nements marquants qui te viennent Ă  l’esprit ?

Des Ă©vĂ©nements marquants, oui. En 2015, lorsque l’on a gagnĂ© la coupe d’Europe en Belgique (l’Eurocoupe face Ă  Braine, ndlr). AprĂšs c’est en 2017, lorsque l’on a Ă©tĂ© champions de France. Puis, il y a plein d’autres Ă©vĂ©nements marquants, comme par exemple lorsque on a reçu Galatasaray, les supporters turcs, il y en avait pas mal, je pense mĂȘme qu’on dĂ©passait les 100. C’est vrai que ça a toujours Ă©tĂ© des matchs impressionnants quand on faisait les matchs de Coupe d’Europe, quand on recevait les supporters Ă©trangers. En plus, avec les Turcs, on avait eu des problĂšmes, ils avaient mis beaucoup de bazar dans les tribunes, et je pense mĂȘme qu'ils ont vrillĂ© une tribune tellement ils ont sautĂ© dessus.

 

AprĂšs les Ă©vĂ©nements, est-ce qu’il y a des joueuses marquantes qui t’ont marquĂ©es ?

Des joueuses marquantes, oui il y en a parce que vu que je suis en obĂ©sitĂ© et que je suis diabĂ©tique, je fais partie du "staff" de Johanne Gomis avec son association Sneakers. DĂ©jĂ  ça c’est bien, ça c’est marquant oui, pour moi c’est marquant. Cela me permet de refaire du sport, puis de pouvoir essayer de rebouger un peu plus. Des joueuses, j’en ai vu passĂ© pas mal, oui.

 

Est-ce que tu as un mot pour le staff, les joueuses de cette annĂ©e pour la fin de saison ?

J’espĂšre bientĂŽt revenir au Palacium pour voir des matchs, espĂ©rons le plus vite possible. Je leur souhaite une bonne Coupe d’Europe [entretien rĂ©alisĂ© avant le hub Ă  Valence, ndlr], pour le reste, on verra ce soir et puis espĂ©rons. Et puis, vu que je suis bĂ©nĂ©vole aussi dans le basket Ă  Ronchin, au RBC, beaucoup de bonnes annĂ©es dans le basket puis dans tous les sports parce que cette annĂ©e avec le COVID-19, c’est vrai que le basket ici avec l’ESBVA-LM, on n’a fait que deux matchs, le basket avec Ronchin, je n’ai fait que 2 matchs et je suis aussi bĂ©nĂ©vole Ă  l’Olympique Marcquois Rugby et lĂ  je n’ai fait qu’un match. C’est vrai que c’est dur, c’est dur, oui pour le mental, c’est trĂšs dur oui.

En tout cas, j’espĂšre venir ici encore longtemps et continuer Ă  faire ce que je fais, dans de bonnes conditions, avec un beau Palacium et les rĂ©sultats qui suivent !

Partenaires officiels