Avec panache, les Guerrières se sont bien sorties du piège angevin !

19 décembre 2021

Après avoir vu leur coach Rachid MEZIANE recevoir une récompense de la part du Syndicat National des Entraîneurs pour la médaille de bronze reçue au J. O. de Tokyo avec les Bleues, Jolene ANDERSON (20 points, 10 rebonds) et ses partenaires se sont vite mises dans le rythme (5-4, 2'). En face, Oderah CHIDOM (24 points, 10 rebonds) et les Angevines donnaient du fil aux Guerrières, qui ne se laissaient pas faire (12-8, 5'). Bien que rapidement pénalisées par 5 fautes collectives, les Villeneuvoises ne baissaient pas la tête, bien au contraire, mais Alexis PETERSON (25 points, 11 passes décisives) et les siennes continuaient de mettre la pression (15-12, 6'). Un coup d'accélérateur plus tard et les Guerrières se retrouvaient à +8 (20-12), portées par leur public. C'est d'ailleurs sur ce même écart en leur faveur que s'achevait le premier quart-temps (24-16, 10').

La motivation n'avait pas diminué dans les rangs de l'ESBVA-LM à l'entame du deuxième acte, à l'image d'une Christelle DIALLO (12 points, 4 rebonds) qui inscrivait un panier au buzzer et avec sang-froid pour franchir le cap des 10 points d'avance. Méfiance toutefois car Jodie CORNELIE-SIGMUNDOVA (9 points, 5 rebonds) et ses partenaires n'abdiquaient pas (29-18, 12'). Si bien que quelques instants plus tard, l'UFAB 49 est revenue à -5, obligeant Rachid MEZIANE à recadrer ses troupes (30-25, 15'). De retour aux affaires, Caroline HERIAUD (11 points, 4 passes décisives) and co. relançaient la machine mais devaient rester sur leurs gardes sur le plan défensif (32-27, 17'). Bien que privé de Jasmine BAILEY et d'Iva SLONJSAK, Angers se battait sur chaque ballon pour revenir dans la course mais heureusement, Jolene ANDERSON et les Guerrières restaient dans le tempo (35-29, 18') mais manquaient de réussite sur la ligne des lancers francs. A la pause, rien n'était fait puisque le score n'était plus que de 37 à 34 pour l'ESBVA-LM.

Les Villeneuvoises allaient devoir se remettre au travail en revenant sur le terrain pour ne pas se faire surprendre par des Angevines affamées (39-38, 21'). Dans le corner, Jolene ANDERSON sonnait la révolte de ses troupes, emmenant dans son sillage Janelle SALAUN (11 points, 5 passes décisives) pour mener 44-40 après 23 minutes. Leurs ardeurs étaient toutefois calmées lorsque la dernière citée commettait une faute antisportive qui remettait les Angevines sur de bons rails et surtout les 2 équipes sur un pied d'égalité (44-44, 24') jusqu'à ce qu'Oderah CHIDOM ne donne l'avantage à son équipe pour la première fois dans cette rencontre (44-46, 25'). Ce léger retard était cependant effacé par la fougue de Caroline HERIAUD (48-46, 16'). A cet instant, Rachid MEZIANE tentait un coup de poker en alignant à la fois les 2 "grandes" que sont Christelle DIALLO et Kariata DIABY (7 points à 100% et 2 passes décisives) et les deux "petites" que sont Sandra YGUERAVIDE (7 points, 6 passes décisives) et Caroline HERIAUD avec pour épauler ce beau monde une Jole ANDERSON en confiance. Coaching payant puisque les banlieusardes lilloises retrouvaient de l'entrain. Mais après 30 minutes, il n'y avait toujours que 2 points d'écart entre les 2 formations, laissant augurer une fin de partie des plus spectaculaires (56-54, 30').

Le dernier quart-temps ne démarrait pas de la meilleure des manières pour les Villeneuvoises mais la route était encore longue dans un sens comme dans l'autre (56-57, 32'). Il fallait encore une fois une Caroline HERIAUD étincelante pour souffler sur les braises et à la fois enflammer le Palacium. Chacune des 2 écuries avait son temps fort ! Fortes de leur collectif, les Guerrièrs restaient concentrées sur leur objectif de victoire et ça se voyait à l'entrée d'un money-time qui portait très bien son nom (66-65, 37'), d'autant que dans ces dernièrs minutes, elles devaient compter sur la sortie pour 5 fautes de Clarince DJALDI-TABDI, qui avait fait le métier jusque-là (9 points, 4 rebonds). Mais qu'importe, Jolene ANDERSON était "on fire" et permettait à son équipe de rester à flôt. Le tournant de la fin de match fut sans doute la faute offensive d'Alexis PETERSON sur Caroline HERIAUD. Quelques instants plus tard, Janelle SALAUN se retrouvait sur la ligne des lancers francs à 3 reprises, exercice dans lequel notre jeune ailière ne tremblait pas. Au terme de ce combat acharné, les Guerrières s'imposaient au mental sur le score de 77 à 72 !

Pour rappel, il s’agissait du dernier match de Jillian HARMON sous les couleurs de l’ESBVA-LM.

Les Guerrières vous donnent désormais rendez-vous ce mercredi à 20h pour la réception de Tenerife dans le cadre des 32èmes de finale retour d’Eurocoupe.

Partenaires officiels