Zoé WADOUX : "Les supporters nous ont manqué !"

28 août 2020

1)     Au mois de juin, tu as de nouveau dû être opérée au tendon d’Achille. Comment vas-tu aujourd’hui ?

En fait, on m’a « nettoyé » l’arrière de la cheville et on m’a allongé le tendon d’Achille. J’ai beaucoup souffert après l’opération, la reprise de la marche a été compliquée mais j’étais obligée de me faire violence et aujourd’hui, je n’ai plus aucune douleur. Je revis ! J’ai un nouveau pied, je repars sur une nouvelle ère. J’ai vraiment de bonnes sensations, des sensations que je n’ai pas eues depuis que je suis blessée donc depuis 3 ans. Ca fait du bien de se sentir nouvelle !

 

2)     Après une saison 2019-2020 compliquée sur le plan personnel à cause justement à cause de ta cheville, dans quel état d’esprit es-tu avant d’aborder la prochaine ?

Je ne vais pas dire que je suis dans un état d’esprit de revanche parce que ça ne serait pas le mot mais la saison dernière, je n’ai pas montré le bon visage que je voulais montrer aux supporters, à Rachid et à l’équipe. Mon objectif principal sera donc de me refaire une image où je bosse et je joue. La saison dernière, je n’étais pas capable de jouer parce que mon pied ne me le permettait pas donc cette fois-ci, je veux montrer que j’ai ma place et que je peux jouer en LFB et en Eurocoupe.

 

3)     Depuis quelques semaines, vous avez repris le chemin des parquets dans un contexte particulier. Comment se passe la reprise ?

C’a été compliqué ! On a été stoppées suite à un cas de COVID-19 mais on a continué à s’entraîner individuellement donc ça n’a pas été facile. On est testées relativement souvent, on ne s’entraîne pas tout le temps au même endroit… mais on s’adapte ! On a un bon groupe ! On arrive à créer une vraie équipe. On a donc désormais hâte de commencer les matches et on se prépare convenablement pour cela. Mais en tout cas, ça annonce de belles choses !

 

4)     Même si, pour l’heure, on ne connait pas encore le nom de tous vos adversaires, quelles sont tes ambitions pour cette première campagne en coupe d’Europe ?

Ca va être une découverte de voir ce qu’est une compétition européenne ! Et comme pour la Ligue Féminine, mon objectif sera de montrer que je suis capable de jouer à ce niveau-là. On va avoir une équipe compétitive donc notre but sera d’aller le plus loin possible.

 

5)     Comme chacun sait, cette saison 2020-2021 devrait, à plusieurs égards, débuter d’une manière inhabituelle (changement de salle, possible huis clos, etc.). Est-ce que ça engendre une certaine appréhension chez toi ?

Ce n’est pas forcément le changement de salle qui est compliqué mais c’est plutôt en termes d’organisation. Avant les entraînements, on doit se dire « aujourd’hui, on s’entraîne dans telle salle » donc il faut se préparer pour partir un peu plus tôt, prévoir et anticiper les bouchons, etc. Ce sont des paramètres dont je n’ai pas l’habitude puisque j’habite juste à côté du Palacium. Mais ce n’est pas un souci majeur mais tant que l’on travaille bien, c’est l’essentiel !

 

6)     Vous allez bientôt aborder déjà les matches de préparation mais ça sera certainement avec peu de supporters. Est-ce que tu as un message à leur faire passer ?

Les supporters nous ont manqué ! Ca fait 5-6 mois qu’on s’est pas vu donc ils nous manquent. On espère qu’ils seront présents sur tous les tournois qu’on va disputer, à commencer par Mondeville et j’ai aussi une petite pensée pour celui du Portel parce que c’est chez moi (j’en profite pour faire de la publicité pour mon beau-frère !). J’espère donc qu’ils seront là, tout en respectant les mesures sanitaires indispensables et les gestes barrières. D’ailleurs, j’insiste mais n’hésitez pas à aller sur le site de l’ESSM pour avoir des places pour ce tournoi du Portel ! J’espère en tout cas qu’ils seront présents pour nous retrouver parce que, nous, on a hâte de les revoir avant d’entamer une saison qui s’annonce très belle.

 

Crédit photo : Quentin Wadoux

Partenaires officiels