Victorieuses face à La Roche-Vendée, les Guerrières poursuivent leur belle série au Palacium

18 janvier 2020

ESBVA-LM 90-81 La Roche-Vendée

 

Après 2 premiers points inscrits par notre ancienne Guerrière Marielle AMANT (11 points, 4 rebonds), Johanne GOMIS (6 points, 2 rebonds) se mettait en action pour remettre les pendules à l’heure (2-2, 1’), rapidement suivie par Keisha HAMPTON (15 points, 3 passes décisives) à l’extérieur de la raquette (8-7, 3’). Grâce à une défense assez agressive, les Villeneuvoises parvenaient à se créer des occasions de l’autre côté du terrain (11-7, 4’). Quelques instants plus tard, le Palacium encore bien rempli se mettait en émoi grâce à des incursions de K. B. SHARP, à longue distance ou sous le cercle. Si bien qu’à la moitié du premier quart-temps, les Guerrières comptaient 7 points d’avance (16-9, 5’). L’écart ne cessait de croître en notre faveur puisque 2 minutes plus tard, les protégées de Rachid MEZIANE étaient cette fois à +16 (25-9, 7’). Soana LUCET (11 points, 9 rebonds) et les siennes avaient envie de mettre fin à l’hémorragie mais Christelle DIALLO (8 points, 4 rebonds), qui était de retour après son absence la semaine dernière sur le parquet de Basket Landes, et ses partenaires ne l’entendaient pas de cette oreille (27-15, 8’). Et c’est finalement sur une avance de 9 points que s’achevait un premier quart-temps encore hors normes sur le plan comptable (29-20, 10’).

A l’image de Christelle DIALLO et Lisa BERKANI (22 points dont 3/6 à 3 points), les Guerrières revenaient sur le terrain avec toujours autant voire encore plus de détermination (34-20, 11’). Pour autant, elles savaient que le match était loin d’être fini et sur un exploit individuel, Océane MONPIERRE (2 points, 5 rebonds), qui arborait un joli pansement sur le nez après un choc avec Keisha HAMPTON, était là pour le leur rappeler car elle remettait son équipe à -12 (36-24, 14’). En s’appuyant sur l’expérience d’une ancienne Villeneuvoise Bernadette NGOYISA (19 points, 5 rebonds), les Vendéennes semblaient vouloir encore revenir dans le coup (36-29, 17’). Heureusement, Johanne GOMIS soufflait encore une fois sur les braises à 2 minutes de la pause (39-31, 18’). Après une faute technique sifflée au coach vendéen Emmanuel BODY, Captain Jo et ses troupes pensaient pouvoir revenir au-dessus de la barre des 10 points d’avance au moment de regagner les vestiaires (44-33, 20’). Et malgré 3 nouveaux points inscrits par le RVBC, ce sont 2 lancers francs de Keisha HAMPTON qui permettraient de retrouver une avance à 2 chiffres à la pause (46-36, 20’).

Appliquées défensivement, Mame-Marie SY-DIOP (11 points, 2 rebonds) and co. prenaient la seconde période par le bon bout (49-36, 22’). Marielle AMANT et ses nouvelles coéquipières na baissaient pas la garde et finalement les 2 équipes faisaient jeu égal au milieu du troisième quart (56-45, 24’). Heureusement, une KB SHARP des grands soirs (18 points dont 4/6 à 3 points) permettait d’impulser une belle énergie au sein du groupe villeneuvois, qui devait rester sur ses gardes (56-47, 25’). L’étau commençait à se resserrer entre les 2 écuries mais il en fallait davantage pour inquiéter Courtney HURT (10 points, 4 rebonds) et les Villeneuvoises (59-51, 27’). Lisa BERKANI réveillait un Palacium déjà en forme jusqu’à présent en inscrivant un panier longue distance dont elle seule avait le secret (62-55, 28’). Comme souvent depuis le début de saison, le quatrième quart-temps allait s’avérer déterminant puisque le score n’était plus que de 62 à 60 après 30 minutes de jeu.

La tension montait d’un cran mais Keisha HAMPTON rassurait son chaud public en remettant l’ESBVA-LM sur le droit chemin d’une route qui allait être semée d’embûches (66-60, 31’). La dynamique positive était de retour quand Lisa BERKANI prenait encore une fois ses responsabilités au-delà des 6,75 m pour mener à nouveaux de 9 longueurs (73-64, 34’). Miss Lisa était décidément en mode « show time » puisqu’elle redonnait des couleurs à l’ESBVA-LM, qui menait de 13 unités à 5 minutes du buzzer final (76-64 ; 35’). Avec la cinquième faute personnelle de Marielle AMANT, plus on s’en rapprochait et plus les sourires revenaient sur le visage des supporters villeneuvois puisqu’à la 37ème minute, leur équipe favorite semblait sûre de son fait (80-66). Même si les Yonnaises ont fait mine de revenir dans le coup, la messe était dite et les Villeneuvoises décrochaient une quatrième victoire de suite à domicile puisqu’elles s’imposaient 90-81. Celle-ci leur permet de rester à la septième place du classement mais à égalité avec le RVBC.

 

Crédit photo : Bièrenard Photographie

Partenaires officiels