Match de rentrée pour l’ESBVA-LM à Comines ce mardi soir : du travail et des belles choses !

20 septembre 2018

  • compte rendu : Ludovic Maillard

Dans une salle Jean Degros, fraîchement baptisé en présence de l’ancien international français de basket (capitaine de l’équipe de France entre 1962 et 1968) et copieusement garnie (les Z’Hurlants avaient fait ce court déplacement), les Guerrières, version 2018/2019, ont retrouvé l’adrénaline des matches… amicaux !

Pour cette première de la saison, Fred avait décidé d’aligner, à l’entame du match, un 5 à 80% nouvelle version : Jo était à la mène, accompagnée de Christelle (DIALLO), Shanté (EVANS), Romy (BAR) et Angie (BJORKLUND). Et il faut avouer que l’ensemble avait plutôt fière allure, puisque très vite les Villeneuvoises mirent leur empreinte sur ce début de rencontre. Fred ne procéda aux premiers changements qu’à 5 minutes du terme du quart temps, quand Saint Amand, asphyxié, prit un temps-mort.

Ce fut l’occasion pour le public de voir sur le terrain Magali (MENDY) et Laetitia, de retour du stage préparatoire de l’équipe de France (car malheureusement non conservée pour la compétition mondiale de fin septembre). Enfin, à 2’56 du terme, c’est Virginie et Hélène qui entraient sur le terrain (Angie et Romy étant sorties) pour assurer une revue complète des troupes dès ce 1er quart temps (Mame Marie étant retenue avec la sélection du Sénégal).

En fin de quart temps, l’ESBVALM avait creusé un écart suffisamment important pour voir venir : 31-11. Le résultat d’une défense agressive, d’une forte présence physique et de shoots à 3 points tentés et réussis (le plus souvent par Angie). Ce 1er quart permettait aux supporters.rices présent.e.s dans la salle de se faire une 1ère idée de l’équipe ; et le moins qu’on puisse écrire est que l’impression fut bonne. Certes les automatismes sont à perfectionner, la cohésion à renforcer mais il se dégageait des Guerrières une joie de jouer ensemble, une belle entente !

Après une forte débauche d’énergie pendant 10’, logiquement, les Villeneuvoises levaient le pied en deuxième période et laissaient filer le gain du quart à Saint Amand (21-26). Ce qui n’empêchait pas les Guerrières de rester devant au score : 52-37 à la pause. Quelques loupés dans les shoots, des erreurs de passe et la fatigue avaient offert des opportunités aux Amandinoises qui, après la gifle de début de match, avaient décidé de resserrer les boulons en défense et d’exploser plus vite en attaque.

C’est donc sur ce score flatteur que la mi-temps était atteinte.

Le 3ème quart temps redémarrait sur un rythme nettement moins élevé qu’en début de match. N’oublions pas qu’il s’agissait là du 1er match de pré-saison pour les Guerrières ! Et comme de son côté Saint Amand levait également le pied, on assista à un quart temps moins prolifique en point et en intensité. De nouveau, Saint Amand remporta la donne (17-15) mais restait toujours à distance des métropolitaines, qui conservaient la mène au tableau d’affichage : 67-54 à la fin de la 3ème période. La mauvaise nouvelle de cette reprise fut de ne pas revoir sur le terrain Shanté, qui se soignait sur le bord du terrain.

A l’entame de la dernière période, Saint Amand baissa singulièrement de rythme, malgré la présence de Pauline (AKONGA) toujours aussi combattive ! Et comme dans le même temps, Villeneuve appuya à nouveau sur l’accélérateur, l’écart au score gonfla rapidement. Fred en profitait pour faire tourner et tester plusieurs associations de joueuses, mixant la composition d’équipe entre « nouvelles » et « anciennes ». Sans contestation les Guerrières remportèrent le quart (24 à 11) et par la même occasion, très nettement, le match : 91-65. Pour célébrer cette reprise gagnante, c’est Romy qui fut appelée par les Z’Hurlants pour le traditionnel clapping ! Encore un peu hésitante sur le rythme à donner, elle fut néanmoins chaleureusement applaudie par les supporters.rices pour cette « première » réussie !

Ce qu’il faut retenir de cette soirée :

Une équipe en rodage mais dont les automatismes apparaissent déjà ;

  • Une bonne intégration des joueuses recrutées cet été et qui trouvent leur place dans le collectif ;
  • Des sourires et du plaisir chez les joueuses.

Les TOPS :

  • Un collectif à plusieurs facettes ;
  • La précision d’Angie (dans le 1er quart temps, au shoot) ;
  • La présence et le physique de Christelle (pour ratisser les ballons dans la raquette) ;
  • Le dynamisme (notamment sur les interceptions) de Laëtitia.

Le « Hic » : l’absence durant toute la seconde mi-temps de Shanté… En espérant qu’il s’agisse d’une précaution plutôt qu’une blessure…

Partenaires officiels