Malgré une belle réaction d'orgueil, les Guerrières s'inclinent

09 octobre 2019

LDLC ASVEL Féminin 75-56 Villeneuve d'Ascq

 

Après 2 premiers paniers consécutifs inscrits par Julie ALLEMAND (4 points, 7 passes décisives) et Helena CIAK (5 points, 2 rebonds), les Guerrières rentraient dans la partie par l’intermédiaire de Keisha HAMPTON (10 points, 5 rebonds) : 5-5 au bout de 3 minutes. Visiblement, les filles de Rachid MEZIANE avaient compris le message passé depuis la lourde défaite concédée dimanche (60-100) face à La Roche-Vendée puisqu’elles se montraient plus présentes et agressives défensivement (10-9, 5’). Avec K. B. SHARP (7 points à 100 %) puis Lisa BERKANI (7 points, 3 rebonds) à la manœuvre, les Villeneuvoises parvenaient même à repasser devant au score (12-14, 6’), profitant du manque de réussite des Rhodaniennes. Et même quand ces dernières trouvaient la mire, Rachel HOLLIVAY (7 points, 9 rebonds) et ses partenaires étaient là pour relancer la machine nordiste. Mais après 10 minutes de jeu et un nouveau panier extérieur de notre ancienne meneuse Ingrid TANQUERAY (14 points à 62%), les 2 équipes étaient de nouveau au coude à coude (23-23, 10’).

Sous l’impulsion de Miss TANQUERAY, ce sont les Lyonnaises qui ouvraient la marque du deuxième quart-temps mais encore une fois, K. B. SHARP et ses copines étaient là pour lui répondre (27-29, 12’). Le public de la désormais mythique salle Mado BONNET sentait qu’il allait en avoir pour son argent tellement les écuries mettaient un point d’honneur à produire du beau spectacle en ce milieu de semaine (34-32, 14’). Car quand les filles de Valéry DEMORY semblaient vouloir montrer qui étaient les maîtresses dans la capitale des Gaules, celles de Rachid MEZIANE les rappelaient à leurs bons souvenirs (37-34, 16’).  A 3 minutes de la fin de la première période, les locales reprenaient un avantage de 5 unités (39-34, 17’), obligeant coach MEZIANE à recadrer ses troupes lors d’un temps mort. Leur réaction a malheureusement tardé à venir puisqu’à la pause, le score était de 41 à 35 en faveur d’une équipe que l’on doit désormais appeler LDLC ASVEL Féminin, du nom de son sponsor principal. Tout était encore à jouer !

Plus hautes défensivement, les Lyonnaises essayaient de contrecarrer les plans villeneuvois en revenant sur le parquet et attaquaient dans l’axe de la raquette pour provoquer des fautes et accroître leur avance (43-35, 21’). Heureusement, Keisha HAMPTON sonnait la fin de la récréation (43-37, 22’). Alors qu’il restait 3 minutes à jouer dans le troisième quart-temps, la barre des 10 points d’avance était franchie par Lidija TURCINOVIC (9 points, 4 rebonds) avant que Marième BADIANE (15 points, 7 rebonds) et Helena CIAK ne corsent l’addition. Pour autant, les Guerrières ne baissaient pas les bras dans un moment clé du match (53-40, 27’). En dépit d’un nouveau regain d’énergie des Guerrières, le score était de 58 à 46 au bout de 30 minutes de jeu.

Même si les choses semblaient se compliquer pour notre équipe, Christelle DIALLO (4 points, 2 rebonds) et ses coéquipières continuaient à se battre comme de vraies Guerrières à l’entame du dernier quart en tentant d’être présentes sur un maximum de ballons (58-49, 32’). Par moment, elles manquaient de vigilance en défense et de précision en attaque, laissant leurs hôtes du soir prendre encore un peu plus le large (62-49, 34’). Dans les 3 dernières minutes, Johanne GOMIS (12 points, 5 rebonds) and co. tentaient le tout pour le tout mais la marche semblait trop haute face au champion de France en titre (68-54, 37’). Dans les derniers instants, les Lyonnaises ont voulu soigner le point average et montrer que leur antre allait être une citadelle difficilement prenable cette saison, laissant l’ESBVA-LM s’incliner 75-56.

Après la grosse déconvenue subie dimanche lors du MAIF Open LFB, les Guerrières, qui sont toujours privées de Lorraine LOKOKA, ont montré leur capacité à réagir. Ce mercredi soir, même si elles ont dû rendre les armes, elles ont montré de belles choses, qui sont de bon augure pour les semaines à venir.

Partenaires officiels