Les Guerrières font le métier à Charnay

07 décembre 2019

Charnay 58-67 ESBVA-LM

 

Malgré une défense adverse agressive, les Guerrières entamaient la rencontre de la meilleure des manières et ne pouvait difficilement espérer mieux (0-15, 4’). Et même si Laëtitia GUAPO (10 points, 6 rebonds) inscrivait les 2 premiers points de son équipe au bout de 5 minutes, la détermination des filles de Rachid MEZIANE, encouragées par la quinzaine de supporters qui avaient fait le déplacement, ne baissait pas en intensité (2-18, 6’). Et c’est dans un fauteuil que l’ESBVA-LM concluait le premier quart-temps sur un score fleuve de 5-26.

L’écart était important mais pour autant, il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers ! C’est ainsi que Zoé WADOUX (3 points, 1 faute provoquée) inscrivait le premier panier de son équipe dans ce deuxième quart-temps, qui plus est à l’extérieur de la peinture (6-29, 12’). Puis, Charnaysiennes et Villeneuvoises se regardaient les yeux dans les yeux tandis que Matthieu CHAUVET essayait de trouver des solutions pour éteindre l’incendie impulsé par Christelle DIALLO (8 points, 8 rebonds) et ses copines (10-30, 14’). Le CBBS y parvenait d’ailleurs par l’intermédiaire de Pauline LITHARD (12 points, 4 rebonds) notamment mais heureusement, K. B. SHARP (11 points à 60%) and co. provoquaient la défense adverse pour montrer qui étaient les patronnes de cette rencontre (15-32, 15’). En face, Jordan MOORE (22 points, 14 rebonds) et ses partenaires obtenaient également des lancers francs mais n’étaient pas toujours à l’aise dans cet exercice (18-34, 16’). La réussite n’était pas aussi bonne qu’en début de match pour l’ESBVA-LM et à 2 minutes de la fin de la première période, Courtney HURT (15 points, 3 rebonds) commettait une faute antisportive qui permettait à Laëtitia GUAPO et ses troupes de revenir à -10 (24-34, 18’). Là encore, les z’Hurlants pouvaient souffler lorsque Jo GOMIS (14 points, 8 rebonds) et K. B. SHARP sonnaient la révolte pour revenir à 24-39 après 19 minutes de jeu. Avant de retourner au vestiaire, notre capitaine emblématique obtenait une faute de l’expérimentée Kristen MANN (5 points, 4 rebonds) et ne tremblait pas. C’est donc avec une avance de 19 unités que Charnay et Villeneuve d’Ascq allaient se reposer (24-43, 20’).

En revenant sur le terrain, Mame-Marie SY-DIOP (11 rebonds) et les Guerrières avaient toujours le couteau entre les dents (28-47, 23’). La barre des 20 points d’avance était d’ailleurs une nouvelle fois franchie par Courtney HURT puis Keisha HAMPTON (9 points, 2 rebonds) pour se remettre encore un peu plus à l’abri même si Pauline LITHARD et Laëtitia GUAPO étaient là pour répondre (32-54, 25’). Profitant d’une défense bien en place et d’une maladresse charnaysienne, l’ESBVA-LM parvenait à répéter ses gammes sans pour autant manquer de respect à leurs hôtes. Mais ces dernières avaient sûrement en tête l’objectif de revenir à -10 avant la fin du troisième quart-temps (40-56, 28’). Heureusement pour les Guerrières, celui-ci n’était pas atteint au bout de 30 minutes (44-56, 30’).

Les choses démarraient bien pour Christelle DIALLO et les Villeneuvoises dans le dernier quart (44-58, 31’) mais il était encore beaucoup trop tôt pour crier « victoire ! » en Saône-et-Loire. Quelques instants plus tard, mauvaise nouvelle pour l’ESBVA-LM puisque Miss DIALLO commettait sa quatrième faute personnelle sur une phase offensive et, dans la foulée, se voyait écoper d’une faute technique pour une contestation. Elle devait donc quitter ses coéquipières mais il en fallait davantage pour s’affoler (46-60, 33’). Dans les 5 dernières minutes, les Guerrières semblaient sûres de leur fait chez le promu (50-65, 36’). Car si la sortie définitive de Christelle DIALLO pouvait nous être préjudiciable, celle de Laëtitia GUAPO pour le même motif nous permettait d’envisager la suite encore plus sereinement (51-65, 37’). Malgré tout, Charnay ne baissait pas les bras mais était conscient que la messe était dite depuis assez longtemps (56-65, 39’). C’est donc après un dernier lay-up de Lisa BERKANI (5 points, 2 rebonds) et en toute logique que les Villeneuvoises revenaient à la maison avec le sentiment du devoir accompli en remportant une deuxième victoire de suite (58-67), afin de faire le plein de confiance avant de se rendre à Toulouse pour le compte de la coupe de France samedi prochain.

Partenaires officiels