Les Guerrières craquent sur la fin face aux Lyonnaises avant la trêve internationale

25 janvier 2020

ESBVA-LM 83-99 LDLC ASVEL Féminin

 

Comme à chaque fois, c’est dans une ambiance bouillante que ce choc face aux championnes de France en titre débutait. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Courtney HURT (12 points, 8 rebonds) et ses partenaires parvenaient à regarder leurs adversaires du soir les yeux dans les yeux dès les premières minutes (5-5, 2’). Mais sous la responsabilité de l’arrière internationale française Marine JOHANNES (15 points, 8 passes décisives), les Lyonnaises creusait un premier écart (10-14, 6’), obligeant Rachid MEZIANE à demander son premier temps mort. Offensivement, les Guerrières étaient relativement appliquées les filles de Valéry DEMORY trouvaient des failles dans notre défense qui permettaient aux Rhodaniennes de mener les débats (18-23, 9’). Au courage, Mame-Marie SY-DIOP (10 points à 75%) parvenait à éteindre l’incendie provoqué par une équipe dont elle a déjà porté les couleurs et après 10 minutes de jeu, les 2 écuries étaient toujours au coude à coude (23-23, 10’).

Toujours aussi motivées, les protégées de Rachid MEZIANE, parvenaient à reprendre le match à leur compte à l’entame du deuxième quart-temps par l’intermédiaire de Keisha HAMPTON à 2 reprises (25-23 puis 28-23, 12’). Notre surpuissante ailière américaine se chargeait même de mettre son équipe à +10 à 7 minutes de la mi-temps (33-23, 13’). En face, après un recadrage de Valéry DEMORY, le LDLC ASVEL Féminin retrouvait des couleurs, grâce notamment à Paoline SALAGNAC (5 points à 66%) pour revenir à -7 (34-27, 15’). Il en fallait un peu plus pour faire fléchir Regan MAGARITY (5 points, 4 rebonds) et Jo GOMIS (20 points dont 6/12 à 3 points), qui relançaient la machine (39-27, 16’). Bien dans leur(s) basket(s), les Guerrières poursuivaient leur travail mais malgré la fatigue liée à plusieurs déplacements depuis une semaine (à Bourges et à Sopron), les Lyonnaises connaissaient à leur tour un regain d’énergie (46-39, 19’). Et c’est finalement sur une avance de 5 unités en faveur de Villeneuve d’Ascq que les 2 équipes regagnaient les vestiaires (46-41, 20’).

Au retour sur le parquet du Palacium, ce sont les Rhodaniennes qui, sous l’impulsion de Julie ALLEMAND (10 points, 9 passes décisives), encouragée par ses proches venus en voisins, repartaient de l’avant (46-45, 21’). Quelques instants plus tard, c’est Michelle PLOUFFE (22 points à 53%) qui remettait les 2 équipes à égalité (51-51, 22’), provoquant la rage de Rachid MEZIANE qui demandait immédiatement un temps mort. Coaching payant puisque Christelle DIALLO en deux temps remettait l’ESBVA-LM sur le droit chemin (55-51, 23’). La confiance était de retour dans les têtes villeneuvoises mais les Lyonnaises ne baissaient pas les bras, à l’image encore une fois d’Alysha CLARK (20 points, 4 rebonds) pour revenir à 60-60 après 26 minutes de jeu. A cet instant, l’intensité commençait à monter d’un cran ! Car quand Marine JOHANNES permettait au LDLC ASVEL Féminin devant au score sur un lay-up, Johanne GOMIS lui répondait de la meilleure des manières : par un panier à 3 points en tête de raquette (65-64, 28’). Mais une poignée de secondes plus tard, Mame-Marie SY-DIOP commettait une faute antisportive sur Michelle PLOUFFE, qui ne se faisait pas prier sur la ligne des lancers, suivie par un panier extérieur de Marine JOHANNES et un autre d’Alysha CLARK. Si bien qu’au bout de 30 minutes de jeu, les Lyonnaises avaient repris le dessus dans ce combat sans concession (67-72, 30’).

La confiance avait changé de camp en débutant le quatrième et dernier quart-temps (67-80, 33’). Même si la messe semblait dite, Jo GOMIS et ses copines continuaient à se battre comme de vraies Guerrières mais le fossé entre les 2 équipes était de plus en plus profond au fil des minutes (75-93, 36’). Et c’est finalement assez logiquement au vu de la fin de la seconde période que l’ESBVA-LM s’inclinait pour la deuxième fois de la saison au Palacium (83-99) après avoir perdu (67-81) face à une autre grosse écurie de LFB, Lattes-Montpellier, lors de la 6ème journée.

Place maintenant à la trêve internationale durant laquelle notre coach Rachid MEZIANE rejoindra le staff de l’équipe de France à Bourges pour disputer le Tournoi de Qualification Olympique.

Allez les Guerrières !!!

 

Crédit photo : Bièrenard Photographie

Partenaires officiels