Les Guerrières craquent à nouveau en fin de match face à Bourges

06 mars 2020

ESBVA-LM 61-72 Bourges

 

L’épidémie de coronavirus qui sévit depuis quelques temps n’a pas freiné les spectateurs, qui étaient encore très nombreux au Palacium ce vendredi soir. Et malgré une défense villeneuvoise agressive, ce sont les Berruyères qui ont pris le match par le bon bout, sous l’impulsion des internationales tricolores Sarah MICHEL (5 points, 1 interception) et Alexia CHARTEREAU (0-5, 2’). Heureusement, au lendemain de son 30ème anniversaire et à défaut de souffler sur les bougies, Courtney HURT soufflait sur les braises une minute plus tard pour inscrire le premier panier villeneuvois (2-7, 3’). Au courage, les Guerrières réduisaient l’écart à plusieurs reprises, sous l’impulsion de l’ailière américano-bosnienne mais aussi de Christelle DIALLO (9-9, 6’). A cet instant, les deux équipes étaient capables de faire jeu égal, laissant augurer un joli combat en cette fin de semaine. Pour autant, Marissa COLEMAN (17 points, 4 rebonds) faisait parler son expérience mais encore une fois, Miss DIALLO était là pour lui répondre (11-13, 7’). Une minute avant le terme du premier quart-temps, Courtney HURT (13 points, 7 rebonds) chipait un ballon tango et allait marquer en lay-up pour revenir à 15-15. Mais après un panier extérieur d’Alexia DUBIE (3 points, 1 rebonds), c’est Bourges qui était devant au score d’une très courte tête au bout de 10 minutes (15-18, 10’).

A l’image de Lisa BERKANI (12 points, 3 rebonds) qui retrouvait ses anciennes coéquipières, les Villeneuvoises sentaient qu’elles avaient un bon coup à jouer face au leader (17-20, 12’). Côté tango, Iliana RUPERT (10 points, 6 rebonds), également internationale tricolore, devait laisser sa place à Alexia CHARTEREAU (8 points, 3 rebonds), mais faisait son retour sur le terrain quelques instants plus tard, après avoir reçu un coup au visage mais il en fallait davantage pour que l’ESBVA-LM sorte de son match (19-20, 13’). A tel point que grâce à 2 lancers convertis par Keisha HAMPTON, les filles de Rachid MEZIANE repassaient devant pour la première fois depuis le coup d’envoi mais sur la possession suivante, Elodie GODIN (9 points, 4 rebonds) n’était pas en reste (21-23, 14’). Malgré une faute technique sifflée sur Christelle DIALLO (6 points, 5 rebonds), les Berruyères ne parvenaient pas à creuser l’écart, la faute à une défense nordiste toujours aussi bien placée et obligeant Olivier LAFARGUE à prendre un temps mort (23-23, 15’). Et c’est sous l’impulsion de notre ancienne meneuse Elin ELDEBRINK (12 points, 5 passes décisives) que les Tangos reprenaient des couleurs (25-29, 16’). Pas de quoi inquiéter Lisa BERKANI et ses troupes, même quand Marissa COLEMAN était en réussite sur la ligne des lancers francs (28-31, 17’). Et c’est sur ce même écart que les 2 formations regagnaient les vestiaires pour la pause (32-35, 20’). Tous les espoirs étaient donc permis pour l’ESBVA-LM !

Sous la houlette de Keisha HAMPTON (17 points, 6 rebonds) au-delà de la ligne des 6,75 m, ce sont d’ailleurs les Villeneuvoises qui prenaient les devants en début de seconde période (35-35, 21’). Et deux minutes plus tard, les Guerrières montraient qu’elles ne relâchaient pas leurs efforts en menant cette fois de 5 longueurs (40-35, 23’). Toujours poussées par leurs fidèles supporters, Lisa BERKANI et ses copines restaient sur leurs gardes défensivement même si les Berruyères ne lâchaient pas prise (41-41, 25’). S’en est suivi un nouveau match dans le match puisqu’aucune des 2 écuries avaient envie de laisser son adversaire reprendre le dessus (45-45, 28’). Après un panier à 3 points marqué par Alexia CHARTEREAU, c’est Bourges qui repassait devant au score à la fin du troisième quart-temps mais avec seulement 3 points d’avance (45-48, 30’).

Toujours privées de Zoé WADOUX, les Villeneuvoises commençaient à être émoussées à l’entame du dernier quart. Si bien que les Berruyères en profiter pour accroître leur avance (45-50, 31’). En tout cas, c’était sans compter sur l’abnégation du duo Johanne GOMIS-Mame-Marie SY-DIOP (7 et 4 points) et ses partenaires (50-54, 33’). Les Guerrières étaient toujours en vie dans cette partie ! Au métier, les Tangos ne nous faisaient aucun cadeau et passaient encore à la vitesse supérieure dans les 4 dernières minutes de ce match (54-62, 36’) et franchissait la barre des 10 points d’avance à 3 minutes de la fin (54-64, 37’). Les Villeneuvoises s’éloignaient encore un peu plus d’un exploit au Palacium mais continuaient d’y croire (56-64, 38’). En dépit de leur hargne, les Guerrières devaient toutefois s’incliner avec les armes à la main après avoir fourni une très belle bataille. Score final : 61-72.

 

Crédit photo : Jérôme LE BRIS

Partenaires officiels