Les Guerrières battent Landerneau B. B. avec panache avant les fêtes

20 décembre 2019

ESBVA-LM 86-84 Landerneau B. B.

 

Dans un Palacium plein à craquer et après un vibrant hommage rendu à Virginie BREMONT (7 points, 7 passes décisives) et Hélène JAKOVLJEVIC (2 points), les 2 équipes se regardaient les yeux dans les yeux dans les premières minutes. Et tandis qu’Elodie NAIGRE (16 points, 7 rebonds) avait ouvert le score pour Landerneau Bretagne Basket, Keisha HAMPTON (27 points à 80%) et Courtney HURT (14 points, 5 rebonds) ne tardaient pas à réagir et provoquer la défense adversaire (4-3, 2’). Miss HAMPTON faisait lever ses supporters lorsqu’elle donnait 4 points d’avance aux Guerrières grâce à un nouveau panier extérieur mais le meilleur restait à venir puisque sa capitaine Jo GOMIS (11 points, 3 passes décisives) ne tardait pas à l’imiter (13-6, 4’). Un nouvel écart était d’ailleurs pris par les Villeneuvoises, encore une fois par l’intermédiaire de l’ailière US qui faisait un festival au-delà des 6,75 m (16-6, 15’). Malgré les incursions de Mariam COULIBALY (16 points, 1 rebond) notamment, les filles de Rachid MEZIANE étaient en pleine confiance et ça se ressentait sur le plan comptable (25-14, 9’). Et c’est sur une avance de 10 points qu’elles concluaient le premier quart-temps (27-17, 10’).

Nos Guerrières entamaient le deuxième quart-temps avec toujours la même détermination, à l’image d’une Zoé WADOUX (3 points) en bonne forme (32-19, 11’) et d’une Lisa BERKANI (16 points dont 4/7 à 3 points) qui enflammait son public en profitant des largesses landernéennes (37-21, 12’). Rachid MEZIANE faisait tourner son effectif pour rester sur le même tempo et même quand Ezinne KALU (23 points, 5 rebonds) essayait de remettre son équipe sur de bons rails, Lisa BERKANI était encore là pour montrait que la route allait être semée d’embuches pour les joueuses de Stéphane LEITE (42-28, 15’) face à des Villeneuvoises insolentes d’adresse 69% dont 10/14 à 3 points à la mi-temps). Si bien qu’à la pause, la marque était de 57 à 41 ! Eh oui, 57 points inscrits en 2 quarts-temps.

Il n’a ensuite fallu que quelques secondes pour voir Keisha HAMPTON prendre encore plus le large au retour des vestiaires (59-43, 22’). Et ça démarrait d’autant mieux pour l’ESBVA-LM que Courtney HURT provoquait une faute antisportive de Taylor WURTZ (2 rebonds). Et même si notre ailière américano-bosnienne n’était pas en réussite sur la ligne des lancers, elle était rassurée en voyant sa compatriote Keisha HAMPTON marquer en layup (62-44, 23’). A la stupeur générale, K. B. SHARP (2 points, 5 passes décisives) se voyait écoper d’une faute technique mais il en fallait bien davantage pour atteindre le moral des Guerrières même si l’écart se réduisait quelque peu (64-52, 25’), obligeant Coach MEZIANE à recadrer ses protégées sur un temps-mort. Coaching payant puisqu’elles revenaient aux affaires avec encore plus d’entrain (68-54, 27’). Pour autant, l’étau continuait à se resserrer dans les dernières secondes du troisième quart-temps puisqu’il n’y avait plus que 9 points d’avance entre les 2 équipes avant d’attaquer les 10 dernières minutes (73-64, 30’).

Le dernier quart-temps s’annonçait irrespirable au Palacium, surtout qu’il débutait par un panier d’Elodie NAIGRE dans la peinture à 2 reprises. Heureusement que Courtney HURT et ses copines empêchait d’entretenir la flamme finistérienne, qu’Ezinne KALU a tenté de raviver à 7 minutes de la fin du match (77-69, 33’). Mais au contraire, les supporters de l’ESBVA-LM reprenait un bol d’air quand K. B. SHARP permettait à son équipe de franchir à nouveau la barre des 10 points d’avance, effacée par Marie BUTARD sur son unique point du match (79-71, 34’). Dans les 3 dernières minutes, la tension était à son paroxysme puisqu’il n’y avait plus que 4 points d’avance pour les Villeneuvoises, qui allaient devoir redoubler de vigilance de part et d’autre du terrain (79-75, 37’). D’ailleurs, à l’expérience, Mame-Marie SY-DIOP (10 points, 3 rebonds) sonnait la révolte alors qu’il restait 1 minute et 27 secondes à jouer (84-77). Au terme d’un suspense insoutenable, les Guerrières l’emportaient grâce à un mental d’acier (86-84), une victoire qui leur permettra, une fois que cette journée de championnat sera terminée, de se placer à la 6ème place du classement.

 

Crédit photo : Bièrenard Photographie

Partenaires officiels