Guerrières - épisode 8 : Christelle DIALLO

09 décembre 2018

Parmi les nouvelles arrivées cette saison au club, il y a Christelle DIALLO. Pour mieux la découvrir, Christelle s’est volontiers prêtée au jeu de l’interview, après une séance d’entrainement.

ESBVA Com’: Bonjour Christelle ! Ravi de te voir rejoindre la grande famille villeneuvoise du basket ! Bienvenue donc à l’ESBVALM. Afin qu’on puisse mieux te connaître, peux-tu, en quelques mots, nous dire qui tu es et d’où tu viens ?

Christelle DIALLO : Sans problème ! Christelle DIALLO, 25 ans, basketteuse, native d’Issy-les-Moulineaux. Je pratique le basket depuis l’âge de 9 ans. En fait, j’ai commencé en suivant des copines d’école qui me demandaient de les accompagner. J’ai un père basketteur mais il me voyait plutôt pratiquer le tennis (rires !). Finalement, vers 10-11 ans, j’ai suivi plus régulièrement les entrainements de basket du club de Marne-la-Vallée et me suis vraiment prise au jeu.

A l’époque, je n’avais aucune culture basket : je ne m’intéressais pas aux équipes professionnelles évoluant en France. Mon seul point de repère était Mickael JORDAN ! J’étais loin d’imaginer qu’on pouvait en faire un métier ! J’ai pris conscience de cette possibilité lors de ma 2ème à l’INSEP. La grande différence quand tu rentres dans le monde professionnel, c’est que ton amusement (le basket !) devient ton métier. Que tu le veuilles ou non, inconsciemment, cela met plus de responsabilité sur tes épaules.

S’agissant de mon évolution, j’ai fréquenté les salles de l’INSEP, puis les parquets de Bourges (2011 à 2013), Nice (pour la saison 2013 2014). J’ai ensuite joué à Lyon basket de 2014 à 2017. Et l’an passé, j’ai évolué à Tarbes.

Je joue au poste 5 (intérieur), poste que j’ai occupé à partir de mon passage à l’INSEP et que j’ai toujours occupé depuis, dans les clubs où je suis passée.

E.C’: La saison est longue. As-tu pu profiter de l’été pour te ressourcer ?

CD : Oui ! Après notre tournoi mondial 3x3 du mois de juin, j’ai eu la chance de bénéficier de 2 mois de relâche. J’en ai profité pour voyager et visiter l’île de Bali ! Super moment !

E.C’: Tu parles de ton tournoi 3x3 avec l’équipe de France. Peux-tu nous en dire plus sur ta fréquentation de la sélection nationale ?

CD : J’aime jouer pour l’équipe de France, quelle qu’elle soit et quelle que soit la catégorie. Encore plus qu’en club, tu te donnes à fond quand tu joues pour ton pays : c’est une vraie fierté. Dans chacune de tes actions, tu mets du cœur, de la passion, de l’envie de vaincre.

Pour ce qui est de la coupe du monde à Manille, on décroche une médaille de bronze… mais on était là-bas pour prétendre à l’or. Après la demi-finale, on est sorties frustrées et déçues du match contre les Russes (les Bleues ont été battues après prolongation 17-19 - NDLR). On a eu l’impression que l’environnement avait plus pesé sur le score que les performances sur le parquet. Il a fallu évacuer très vite la déception et se remobiliser pour la petite finale. Pour moi, il était inconcevable de ne pas revenir avec une médaille. Au final, on l’a fait !

En ce qui concerne mes passages en équipes de France, j’ai eu la chance d’être appelée en U16, U17, U18… ! Et de vivre, à chaque fois, de belles expériences et de garder des souvenirs forts.

E.C’: A propos de souvenir, quel est ton plus beau souvenir basket ?

CD : Sans hésitation, mon titre de Vice-championne du monde avec l’équipe de France U17. On a vécu un événement magique et finir 2ème de ce mondial a été un très grand moment dans ma vie de basketteuse (Christelle finira meilleure marqueuse des Bleues lors de ce mondial – NDLR).

En club, même si la saison passée fut une belle année, mon meilleur souvenir est toujours celui à venir (rires !). J’espère que 2018/2019 sera celui-là !

E.C’: Tu parles de la saison en cours. Pourquoi avoir choisi Villeneuve d’Ascq pour continuer ta carrière ?

CD : D’abord le projet sportif que m’a présenté Fred m’a convaincue de poursuivre mon évolution à l’ESBVALM. J’ai un contrat sur 2 ans. Cela me donne une stabilité pour travailler, progresser et apporter mes spécificités à l’équipe. Ensuite, j’avais envie de jouer l’Europe, que ce soit l’Euroleague ou l’Eurocup. Ces compétitions t’aident à franchir un cap. Enfin, Villeneuve est un club habitué du Top 4, qui joue la gagne chaque saison et qui est porté par un super public !

Rejoindre les Guerrières, c’est rejoindre une équipe où la combattivité est un maître mot.

E.C’: Et comment vois-tu ton rôle dans l’équipe ?

CD : Mon rôle sera celui que pourra me donner le coach. Après, avec ma taille et mon physique, je dois être un point de fixation au service du collectif. Je peux aussi ajouter mon agressivité dans le jeu, bien sûr ! (Rires).

E.C’: Tu as traversé la France pour rejoindre le Nord. Comment s’est passée ton intégration ?

CD : L’intégration n’a pas été trop compliquée dans le sens où on côtoie les filles chaque saison, lors du championnat. Et au fil du temps, on en vient parfois à nouer des contacts. Du coup, je connaissais déjà certaines joueuses.

Pour ce qui est du Nord, j’avais bien une idée en tête…. La Pluie !! (Rires) J’avoue honnêtement que c’est différent des clichés habituels. Par contre, une chose m’a frappée : c’est l’accueil reçu et la chaleur des gens d’ici. Ce n’est pas une légende… !

E.C’: Que faut-il te souhaiter pour cette saison 2018/2019 ?

CD : Un bon anniversaire !! (Rires)… Plus sérieusement, une bonne replica watches saison personnelle et d’atteindre les objectifs visés par le club, en allant le plus loin possible dans toutes les compétitions.

E.C’: Merci Christelle pour ta disponibilité ! A mercredi sur le parquets !

 

PORTRAIT CHINOIS : Christelle, si tu étais…

Un animal : un aigle… pour sa liberté !

Un sport : le basket… A vrai dire je ne suis pas trop sport !! (Rires)

Un lieu : la Côte d’Ivoire… là où je passe mes meilleures vacances

Une plante : (rires)… Joker!

Un plat : banane plantain et poulet ! 

Une chanson : Pas une en particulier… j’aime tous les styles !

Un moment de la journée : le soir… après l’entrainement !! (Rires)

 

FOCUS :

Christelle DIALLO a déjà eu la chance de s’immerger dans l’ambiance Ch’ti de la région. En effet, la reprise de l’entrainement tombant le même weekend que celui de la Braderie de Lille, Christelle a pu goûter aux joies du plus grand marché aux Puces de France ! Par la même occasion, elle a pu y déguster la traditionnelle Moules/Frites !

Ce qu’elle retient de cet évènement : la foule, l’ambiance et le sens de la fête des Nordistes !

Côté palmarès, Christelle s’est offert un beau tableau de médailles dans les équipes de jeunes : médaille d'argent du Championnat d'Europe U18 (2011), médaille d'argent du championnat du monde U17 (2010), médaille de bronze du Championnat d'Europe U18 (2010), médaille de bronze du Championnat d'Europe U16 (2009), médaille d'or au Festival olympique de la jeunesse européenne (2009), médaille de bronze du Championnat d'Europe U16 (2008).

Et bien sûr : médaille de bronze à la Coupe du monde de basket 3x3 en 2018 !

Partenaires officiels