Euroligue - L'aventure est terminée...

21 février 2019

Euroligue -14ème journée : une dernière au goût de finale

Au monde qui se presse aux portes du Palacium près d’une heure avant le coup d’envoi, aux nombreux supporters visiteurs qui se massent dans leur tribune, au nombre de journalistes et reporters présents à la table de presse, à l’activité intense aux niveaux des buvettes, à la fébrilité ambiante qui plane dans l’air avant l’entrée des joueuses sur le parquet pour l’échauffement… voilà à quoi on reconnaît une soirée européenne à forts enjeux.

Enjeu pour Bourges : celui de terminer à la 2ème place de la poule, pour bénéficier d’un tirage favorable en quart, enjeu pour les Villeneuve : celui de l’emporter pour poursuivre l’aventure européenne à l’échelon de l’Eurocup.

Ce soir, le Palacium affichera complet. La salle se chauffe en suivant le rythme des Z’Hurlants. Et pour bien mettre en fusion le public, Yoann s’amuse avec les supporters Tango ! On est à 7’ du coup d’envoi et le public est lui aussi à l’échauffement.

A la présentation des joueuses, l’ambiance monte d’un cran. Côté Bourges et son armada : la force tranquille ; côté nordiste : oublier les statistiques des précédentes confrontations et faire mentir les oiseaux de mauvais augure qui prédisent la victoire berruyère.

A 2’ du coup d’envoi, c’est un chaudron qui se met à bouillir sous les coups des grosses caisses, tam-tam et autres instruments des Z’Hurlants. Comme pour les Guerrières, il va falloir tenir 40’, voire plus…

Coup d’envoi et 1er quart-temps. Magali, Hélène, Jo, Laeti et Shante débutent la partie. Prise de balle et 1er shoot à 3 points converti par Jo. Puis c’est Magali qui marque. Et encore Laeti. 7-0 après 1’10 de jeu et temps-mort demandé par Bourges. Début en feu pour les métropolitaines. Reprise. Et une ambiance toujours aussi soutenue ! Ballon gagné par les Guerrières, malheureusement mal exploité. Et Tango se réveille : 3 points après 2’ de jeu. Nouvelle attaque villeneuvoise : lancers obtenus par Shante qui les rentre tous les 2 ! (9-3, puis 9-5 sur le renvoi de Bourges). Le jeu s’enflamme et les Guerrières laissent des shoots se prendre par Bourges et les rendre : 14-8 (sur 3 points de Mag), puis 14-10 à 6’ du terme. Et Jo, en capitaine exemplaire, qui marque aussi (16-10).

Il reste 5’30 à jouer et Bourges entre un 2+1 pour revenir à 16-13. Christelle entre à la place de Shante, partie souffler ! Défense haute de Villeneuve qui n’empêche pas Bourges d’égaliser par Marine Johannes (16-16 à 5’ de la pause). Fred prend un temps mort. Le 7-0 du début de match a été effacé aussi vite qu’il a été acquis…

Retour au jeu. Même Cinq pour Villeneuve. Possession pour Villeneuve, sans concrétiser. Heureusement, un marcher berruyer redonne la balle aux Guerrières et Angie, qui a remplacé Hélène, prend 3 points. Bourges réagit, Villeneuve aussi (21-18 à 3’38 de la pause). Mame et Romy entrent alors sur le parquet. Jo et Mag en sortent.

Sur une fin de possession, Bourges revient au score par un 3 points de haute volée (23-23 à 1’50). Une grosse défense de Jo sous le panier empêche les Tango de prendre la mène. Et c’est finalement Jo qui inscrit les 2 derniers points du quart-temps. Villeneuve emporte cette manche et vire en tête.

Un quart de forte intensité. Les équipes sont proches l’une de l’autre. La différence vient de l’engagement que mettent les Guerrières dans le combat. Reste une inconnue : quelle résistance physique sur la durée ?

2ème quart. Possession tango. Hélène, Mame, Angie, Christelle et Romy reprennent la rencontre.

Et premier panier pour Villeneuve sur un 3 points de Mame. Bourges semble en retrait en ce début de quart mais ne se laisse pas distancer et provoque les fautes en fin de possession, amenant les lancers … qui échouent ! (28-23 à 8’). Mais Villeneuve n’en profite pas et vient butter sur la défense de peinture de Bourges. De l’autre côté, c’est Marine Johannes qui fait admirer son tir longue distance (28-26). Et comme les lancer sont durs à entrer ce soir, Villeneuve ne reprend qu’un point de plus pour porter la marque à 29-26 à 7’ de la mi-temps.

Mag, Shante et Laeti sont revenues sur le parquet. Et Johannes continue son festival (2 lancers supplémentaires à 29-28 à 6’37 de la pause). Les pénétrations dans la raquette de Shante amènent des fautes et des lancers francs … convertis (31-28). Il est dit que la soirée sera accrochée (31-30). Et sur la possession à suivre pour Villeneuve, le ballon échappe des mains nordistes et Bourges manque le panier ! Et comme Villeneuve en fait autant, c’est finalement les visiteuses qui entrent un panier primé par un lancer franc (31-33 à 4’57 de la pause). Pour la 1ère fois, Tango est devant.

Il est l’heure pour le public de pousser ses favorites. Le coup de mou physique à craindre donne ses 1ers signes. Le score monte à 31-35 à 4’ de la mi-temps. La fatigue empêche la lucidité côté villeneuve et c’est sur le buzzer de fin de possession que Laeti rentre 3 points (33-35 à 3’18). Et finalement, c’est Shante qui met les équipes à égalité l’espace d’une possession (35-35 puis 35-37 à 1’50). Jo égalise à nouveau (37-37). A 1’ de la mi-temps, c’est Bourges qui reprend les commandes (37-40). La mi-temps est finalement sifflée sur le score de 39-40. A chaque équipe son quart-temps, même si le 2ème a montré une petite baisse de régime métropolitain.

Côté statistique, on retiendra de cette mi-temps que les Guerrières sont plus précises à 2 points que Bourges mais ont moins tenté (15/32 contre 15/35). L’écart se fait à 3 points où Bourges en a entré 6/14 contre 4/11 pour Villeneuve. Côté joueuses, à retenir les 13 points d’Alexia Chartereau et les 8 de Marine Johannes (dont 2/2 à 3 points), en face, ce sont Jo (9 points) et Shante (8) qui permettent à l’ESBVA-LM de rester au contact de leur prestigieux visiteur.

Fin de la pause et début du 3ème quart-temps. Mise en jeu Bourges. Et cette fois, Bourges marque tout de suite (39-42, puis 39-44). Et Christelle stoppe la série (41-44). A 8’42 de la fin, Bourges marque à nouveau et Villeneuve loupe. Mais un énorme contre de Jo sur Marine Johannes empêche Tango de creuser l’écart (41-47 après 2’10 puis 41-49). C’est Laeti qui redonne confiance en entrant 3 points, suivi de la réplique berruyère (44-52 à 7’09 de la fin de période et un temps-mort demandé par Fred).

Reprise. Jo, Hélène, Christelle, Mag et Laeti reviennent au charbon. Gamelle de Mag’ à 3 points. Bourges reprend la balle. Échec de Johannes et 3 points de Laeti dans la foulée (47-52). Sur une tentative manquée à 3 points par les visiteuses, l’ESBVA-LM repart à l’assaut et Laeti, la main chaude, entre 3 nouveaux points (50-52 à 5’35 de la fin de quart). Deux lancers francs redonnent du mou à Bourges (50-54). Le jeu est rapide des 2 côtés, nécessitant beaucoup de précision et de puissance physique, et entrainant des loupés. A ce jeu, c’est Bourges qui, en faisant circuler le ballon d’un côté à l’autre du terrain, use les Guerrières. En vain, la possession ne donne rien. Et Villeneuve repart, poussée par ses supporters.

Néanmoins, la fatigue se fait sentir au moment de conclure sous les paniers et les fautes sont plus facilement obtenues par Bourges (50-55 à 3’45). Double gamelle de Laeti puis de Jo… alors que Bourges entre 3 points (50-58 à 3’02). C’est Angie qui ramène les siennes à -6. Et quand Villeneuve entre dans la pénalité sur une faute contestable et contesté de Mag’, c’est une bronca qui accompagne les shoots (52-59, il reste 2 minutes de jeu). A 1’19, sur un nouveau 3 points, l’écart monte à 10 points (52-62). A 40’’ de la fin, le score est passé à 55-64, puis à 57-64 à 13’’. Score qui reste inchangé au buzzer.

Très clairement, les Villeneuvoises montrent des signes de fatigue. Le nombre de shoots mal ajusté en est un bon indicateur. Du côté berruyer, c’est un banc bien plus garni qui lui permet des rotations usantes pour les Guerrières. Et comme le montre la feuille de stat’, la différence se fait encore sur les shoots à 3 points (8/18 côté nordiste, 10/20 côté tango).

Dernier quart, déjà. Villeneuve entre 2 points, dès l’entame. Shante, Jo, Angie, Romy et Mame démarrent bien. Après 1’24, Mag et Christelle sont déjà rentrées. Clairement, Fred va faire tourner vite. Et 2 autres points et un block villeneuvois enflamment la partie et les tribunes (61-64 à 7’50 de la fin de partie). Bourges prend un temps mort. Dans un match intense, il ne faut rien lâcher et les 2 lancers manqués par Villeneuve sont un mauvais signe.

A 6’55, les ratés sont plus fréquents chez les Guerrières, le manque de lucidité sur les choix à faire plus flagrant. Bourges n’en espérait pas temps et reprend le large (61-69) avant que Romy ne marque 3 points (64-69) à 5’50. On approche du money-time et les Guerrières peuvent encore y croire. Même si l’arbitrage est un peu flottant… Marine Johannes ne saisit pas l’opportunité de son lancer franc. La possession reste berruyère. Certes, la marque n’évolue que peu mais toujours en défaveur de Villeneuve d’Ascq (64-71 à 5’18 après 2 nouveaux lancers). Et au bout de la possession, Hélène marque 2 points et redonne l’espoir aux siennes. Retour en zone de Bourges. Ballon aux Guerrières. Et Godin qui signe sa 5ème faute personnelle. A 3’57, l’arbitrage bascule encore côté berruyer et rend la balle à Bourges qui convertit un 3 points (66-74). Fred prend un 2ème temps mort.

La fin de partie s’annonce compliquée. A la reprise, c’est Mag qui marque et Tango qui prend les lancers francs (68-76). Trois minutes à jouer et Mag échoue sur le cercle à 3 points. Bourges ajoute 2 points en entrant dans la peinture sans réelle difficulté (68-78). On sent les Guerrières baisser pavillon, payant là leur débauche d’énergie depuis près de 38’. Comme un baroud d’honneur, Mag entre 2 nouveaux lancers (70-78). A 2’ de la fin de rencontre, il faudrait un soupçon de réussite pour prétendre l’emporter.

Il reste 1’17 quand Magali est à nouveau sur la ligne des lancers francs. Qu’elle marque ! (72-78).

Dernières possessions à suivre pour les 2 équipes. Il reste 58’’ à jouer quand Bourges prend son 2ème temps mort. La messe est dite. Il aurait fallu compter sur 1 ou 2 joueuses en plus côté villeneuvois pour rivaliser au plus près avec l’ogre tango. Le Palacium s’éteint quand soudain une dernière flamme : 2 lancers de Magali, 74-78 et 52’’ à jouer. Et une faute de Bourges sur la remise en jeu. Ballon guerrier sous les paniers. Dommage, il ne rentre pas et Christelle sort sur sa 5ème faute. Bourges tient le ballon. Shoot, manqué ! Contre de Mag qui traverse le terrain et vient échouer sur la planche. Cette fois, il n’y aura plus d’autre occasion.

Le match s’achève sur la défaite des Guerrières 74-78. Et élimine Villeneuve de toute compétition européenne...

Rageant…

Partenaires officiels