Dans les coulisses de l'ESBVA-LM - Partie 1

18 janvier 2021

Au club depuis plus de 30 ans, toujours là pour donner de son temps et encourager les Guerrières. Olivier VERSCHILDE, fidèle bénévole de l'ESBVA-LM, a répondu à nos questions afin de nous apprendre un peu plus sur son rôle au sein du club et de nous raconter ses meilleurs souvenirs de supporters.

Pour les personnes qui ne te connaissent peut-être pas, peux-tu te présenter ?

Olivier VERSCHILDE, j’ai 63 ans, je suis Villeneuvois depuis 1982, je suis retraité depuis 3 ans, j’étais cadre technique chez Orange. Je suis arrivé au club grâce à Josée FOUQUES qui était une collègue de travail et j’ai suivi l’évolution du club depuis la fin de années 80. J’ai été élu au conseil municipal en 1995 et à l’époque, il y avait 2 représentants dans les clubs de haut niveau de Villeneuve d’Ascq et j’étais l’un de ces élus. J’assistais pratiquement à tous les matchs à domicile, aussi bien à la salle Voltaire, à la salle Cerdan ou au Palacium. Après ma retraite, j’ai mis ma disponibilité à la disposition du club. Je suis aussi membre des Hurlants puis des Z’hurlants depuis sa création.

Quel est ton rôle au sein du club et en quoi consiste-t-il ?

Au départ, mon rôle était sur le centre de formation en tant qu’organisateur des déplacements (locations de minibus, contact avec les clubs adverses, réservations d’hôtels) et sur les matchs à domicile, je gère l’organisation des collations d’après-match. Il y a 2 ans, à l’arrivée de Christophe VITOUX, on m’a demandé de prendre en charge tout ce qui concerne la billetterie, on a donc mis en place une nouvelle plateforme. J’ai également accompagné Jocelyne sur l’aspect suivi des abonnés. Ma dernière mission est de m’assurer que la presse et les relations avec la presse soient suivies.

Est-ce que tu as des souvenirs marquants liés à l’ESBVA-LM ?

Du point de vue sportif, la victoire en Eurocoupe en 2015, les 4 manches qui nous ont menées vers le titre de championnes de France en 2017 et la fête qui a pu suivre ces victoires. Ensuite, pour nous, supporters, il y a eu aussi la communion avec les joueuses qui sont passées par le club, aussi bien dans les victoires que dans les défaites. La montée en Ligue Féminine où la salle Voltaire était plus que pleine était là aussi un moment marquant au niveau sportif.

Quelles sont les joueuses qui t'ont le plus marqué ?

Les joueuses qui ont participé à la montée en Ligue Féminine qui ont su concrétiser tous les espoirs qu’elles avaient. Il y avait Nirina ZIDZOU par exemple, il y a eu ensuite les premières joueuses étrangères qui sont arrivées qui ont pu amener autre chose à l’équipe. Il y a eu Kathy WAMBE, Bénédicte FOMBONNE, Géraldine ROBERT et Fatimatou SACKO qui ont marqué l’histoire du club. Il y a eu des joueuses comme Kamila STEPANOVA, K-B SHARP ou encore aujourd’hui Jo GOMIS. Il ne faut pas oublier aussi l’ensemble des entraineurs que nous avons eu qui ont chacun amenés quelque chose. Mention spéciale à Ljuba qu’on a pu avoir en tant que joueuse mais aussi en tant que coach et qui est une fille extraordinaire.

As-tu un message pour les Guerrières et le staff ?

Aux Guerrières, je dirais qu’il faut que chacune d’elles vive le match, le banc doit vivre aussi, chaque joueuse a un rôle à jouer. Pour ce qui est du staff, je salue leur disponibilité.

 

Crédit photo : La Voix du Nord

Partenaires officiels