Courte défaite des Guerrières face à Cadi La Seu

19 janvier 2021

ESBVA-LM 69-71 Cadi La Seu

 

Pour leur premier match de ce « hub » à Sfantu Gheorghe, en Roumanie, les Guerrières ont mis du temps à trouver leurs marques face à l’ex-Lyonnaise Yurena DIAZ (17 points dont 4/8 à 3 points) et ses coéquipières de Cadi La Seu (0-5, 1’). Mais sans trembler, Kariata DIABY (4 points, 4 rebonds), qui inscrivait ses 2 premiers paniers dans une compétition européenne, et ont su revenir dans le rythme quelques secondes plus tard (2-5, 2’). Ces 2 lancers francs inscrits par notre intérieure étaient le début d’une belle marche en avant pour les Villeneuvoises qui, sous l’impulsion de Sandra YGUERAVIDE (5 points, 4 passes décisives) et de Haley PETERS (13 points, 8 rebonds), parvenaient même à repasser devant au score (8-7, 3’). Agressives offensivement, Clarince DJALDI-TABDI (3 points, 6 rebonds) et les siennes parvenaient à déstabiliser la défense adverse et à provoquer des fautes (10-9, 4’). Méfiance tout de même car les Catalanes faisaient preuve d’une insolente réussite, que ce soit à l’extérieur de la raquette ou à mi-distance pour continuer à nous mettre la pression mais là encore, pas de quoi inquiéter notre Jo GOMIS (12 points, 5 passes décisives) qui, à 3 points, calmait les ardeurs espagnoles (13-14, 16’). S’en est suivi une longue partie du jeu du chat et de la souris durant lequel les 2 équipes menaient au score chacune à leur tour (17-18, 8’). Mais sur un premier panier extérieur de Zoé WADOUX (15 points dont 5/9 à 3 points), qui plus est pour elle aussi son premier panier en Eurocoupe, les filles de Rachid MEZIANE menaient d’une courte tête à la fin du premier quart-temps (21-20, 10’).

Djéné DIAWARA (13 points, 8 rebonds) et ses partenaires revenaient sur le parquet de la Sepsi Arena avec la même détermination qu’auparavant même si en face, leurs vis-à-vis avaient du répondant (23-22, 13’). Devant une défense bien compacte, c’est Zoé WADOUX qui, à deux reprises et de nouveau au-delà des 6,75 m, trouvait la cible pour maintenir le cap (29-25, 15’). La route était encore longue pour espérer se mettre définitivement à l’abri puisqu’Irati ETXARRI (12 points, 4 rebonds) et ses copines revenaient dans le coup, obligeant Coach MEZIANE à prendre un temps mort (31-30, 17’). Dans les dernières minutes de cette première mi-temps, aucune des 2 formations n’est parvenue à se détacher de l’autre. Si bien qu’après 20 minutes de jeu, les Villeneuvoises comptaient toujours une longueur d’avance (35-34, 20’).

Bien en place et appliquées de chaque côté du terrain, Haley PETERS et les Guerrières n’ont pas mis beaucoup de temps à se mettre en ordre de bataille à l’entame de la seconde période (39-36, 22’). Dans les rangs espagnols, on s’en remettait à Quinn DORNSTAUDER (14 points, 7 rebonds) et à l’ancienne Tarbaise Laure RESIMONT (8 points, 3 rebonds) pour rester au contact de Lisa BERKANI (4 points, 2 passes décisives) et l’ESBVA-LM (40-40, 23’). A cet instant du match, l’équipe de Cadi La Seu a trouvé un second souffle pour prendre 5 longueurs d’avance au score (42-47, 24’). Au courage, Jo GOMIS et ses troupes parvenaient tout de même à relancer la machine villeneuvoise, qui n’était évidemment pas enrayée (47-49, 26’). Capitaine Jo réussissait même à remettre à nouveau les 2 écuries à égalité, avant que Djéné DIAWARA ne provoque une faute antisportive de Laure RESIMONT, et convertisse ses 2 lancers pour repasser devant (51-49, 27’). En s’appuyant sur leur force mentale et leur abnégation, l’intérieure franco-malienne de l’ESBVA-LM et ses coéquipières ont pu accroître leur avance et terminaient le troisième acte sur le score de 57 à 54.

La tension et la concentration étaient à leur paroxysme en débutant le dernier quart-temps, à l’image des points serrés de Sandra YGUERAVIDE qui délivrait un nouveau caviar à Miss DIAWARA, cette dernière ne se faisant pas prier (59-57, 32’). Dans cette atmosphère de plus en plus irrespirable, aucune des 2 formations ne voulait lâcher du lest même si les Villeneuvoises prenaient un ascendant psychologique à plusieurs reprises (64-62, 34’). Mais profitant de ballons perdus par ces dernières, Laura PENA redonnait des couleurs à son équipe (64-66, 35’). Du haut de ses 20 ans, Zoé WADOUX continuait de jouer crânement sa chance en aidant son équipe à rester sur de bons rails (67-68, 37’). En dépit de leurs efforts, les Villeneuvoises ont accusé le coup en fin de partie face à une équipe qui a su imposer son rythme. Dans les ultimes secondes, les Guerrières ont, comme à chaque fois, tout donné, mais ont dû s’incliner de peu (69-71) pour leur premier match dans cette compétition.

Rendez-vous demain à 18h (heure française) pour suivre la deuxième rencontre de ce « hub » d’Eurocoupe, l’ESBVA-LM affrontera les Roumaines de Sepsi-SIC.

 

Allez l’ESBVA-LM !!!

Allez les Guerrières !!!

 

Crédit photo : FIBA

Partenaires officiels