Championnat LFB – ESBVA-LM vs Charleville : une belle histoire de basket

21 octobre 2018

Après leur joute européenne de mercredi, les Guerrières se frottaient ce samedi à une autre grosse cylindrée… française cette fois, puisque le match concernait la LFB ! Deuxième de la saison régulière 2017/2018, finalistes de la Coupe de France l’an passé, les Flammes nourrissent de grandes ambitions pour cette nouvelle saison. L’occasion pour Villeneuve d’Ascq de s’étalonner et de se situer dans ce championnat qui s’annonce passionnant et plus ouvert que jamais, notamment pour l’accès aux places européennes.

Avant même le coup d’envoi, le Palacium entonnait des chants de soutien à ses protégées.

La vraie question était de savoir si la débauche d’énergie consentie mercredi n’avait pas laisser trop de trace dans les organismes des Guerrières. Une chose était sûre : l’énergie des supporters et supportrices était bien présente. Le claping d’avant rencontre était là pour en témoigner.

Le 1er quart temps débutait avec Mame, Virginie, Shanté, Magali et Romy sur le parquet, pour l’ESBVA-LM. Le coup d’envoi était gagné par Charleville qui inscrivait les 2 premiers points de la rencontre après 1’ de jeu et un peu de fébrilité de part et d’autre. Puis 0-4 à 7’52. Ce qui entrainait le 1er temps mort du match, demandé part le coach Fred Dusart, passablement énervé par l’entame de ses joueuses. Il fallait recadre les choses. Les intentions étaient meilleures mais les tentatives restaient toujours vaines jusqu’aux 2 points marqués par Mame sur lancer-franc (2-4 à 6’54). Les Flammes répondaient coup pour coup et la bataille dans la peinture s’intensifiait. Les Guerrières revenaient à 6 partout à 5’17 du terme. Puis 8-8 à 4’41. Sur un superbe enchainement de passes, les Guerrières reprenaient l’avantage. Mais qui dit jeu rapide, dit jeu avec du déchet ! Des 2 côtés. A 3’19, l’ESBVA-LM procédait à ses premières rotations Christelle, Lætitia et Angie entraient à la place de Mame, Shanté et Romy.

Le quart temps s’achevait sur le score de 17 à 19 en faveur de Charleville, après un contre victorieux des Ardennaises et un lancer marqué par Virginie. La batailles des Ardennes aurait bien lieu !

Le 2ème quart temps reprenait sur des bases élevées et toujours du déchet sous les paniers ardennais. Mais la défense nordiste tenait bon et après 1’03 de joué, les Guerrières reprenaient l’avantage 21-19. Le quintet Virginie, Lætitia, Magali, Christelle et Angie mettait le feu sur le parquet. Et Charleville demandait un temps mort après 2’45 de jeu et un score de 25-19 en faveur des locales. La défense tout terrain de Villeneuve obligeait Charleville à prendre des tirs de loin, sans réussite. Et c’est Villeneuve qui marquait 3 nouveaux points par Virginie à 6’15 de la mi-temps. Puis Magali portait le score à 30-19 à 5’21 du terme. Sans aucun point inscrit depuis la reprise, Charleville voyait l’ESBVA-LM prendre le large et un nouveau temps mort fut demandé à 4’47 de la pause. Arrêt de jeu bénéfique puisque les Flammes faisaient à nouveau jaillir le feu : 2 paniers à 3 points consécutifs relançaient le quart temps. Puis un 3ème après un rebond récupéré par les Ardennaises. Et comme dans le même temps, les Guerrières traversaient un trou d’air au shoot, l’écart se réduisait comme peau de chagrin pour atteindre 34-30 à 2’19 de la mi-temps. Les imprécisions et la précipitation dans les passes donnaient des ballons à Charleville, qui n’en demandait pas tant. 

A la mi-temps, les Carolos étaient revenues dans la roue des Villeneuvoises : 36-36 après un dernier shoot à 3 points manqué de Magali sur le buzzer.

Le 2ème quart temps, même s’il avait été remporté par les Guerrières (21-17), indiquait que le match serait serré et que la 1ère des 2 équipes qui lâcheraient le combat physique y laisserait certainement le gain du match. Et à ce jeu, Charleville disposait de ressources supérieures à celles des Guerrières (10 joueuses utilisées en 1ère mi-temps contre seulement 8 côté Villeneuve). Sur cette période, côté Charleville, Kaleena LEWIS et Armel BOUDERRA menaient la danse (avec respectivement 10 et 7 points), tandis que côté ESBVA-LM, Lætitia qui scorait le plus (8 points), devant Christelle à 6 points et suivie par un trio à 4 points ( Magali, Mame et Angie).

La partie reprenait avec Virginie, Magali, Romy, Christelle et Mame sur le terrain. Reprise difficile pour Villeneuve qui perdait des ballons et prenait 0-4 en 2’. Puis 0-7 sur un panier suivi d’un lancer côté ardennais (36-43 après 2’25). Ce qui provoquait un temps mort, demandé par Fred. Sans effet, puisqu’un nouveau 3 points venait transpercer le filet villeneuvois. A 5’51, les Flammes menaient de 8 points (48-40). Et la fébrilité gagnait les Guerrières : les ballons leur échappaient des mains, les rebonds étaient défavorables. Et puis, un retour de flamme ! Sur deux ballons mal négociés par Charleville, l’ESBVA-LM prenait sa chance et revenait à 4 points, déclenchant un temps mort de Romuald YERNAUX. Et sur un décalage de Magali pour Angie à 3 points et un contre de Virginie à 2 points, Villeneuve repassait devant… le temps d’un nouveau 3 points de Charleville (50-51 à 2’34). Le match s’emballait. A 33 secondes de la pause, les équipes étaient à égalité… 55-55 !

Le dernier quart temps allait être volcanique.

Et le ballet reprenait dans une ambiance qui gagnait en décibels et en chaleur !! 3 points inscrits par Virginie déchainaient le Palacium. A 8’10 du terme le score était de 60-57 pour l’ESBVA-LM. Charleville ne baissait pas pavillon et sans affolement repassait devant sur un tir à 3 points (62-60 à 6’35 de la fin). On allait rentrer dans le money time et l’ESBVA-LM était devant d’1 point (63-60). Chaque point, chaque balle était une bataille. Et c’est une faute technique subie par Charleville qui donnait de l’air à Villeneuve (64-62), suivie d’un 3 points d’Angie, en pleine confiance, en fin de possession. Il restait 4’ à jouer et les Guerrières étaient devant à +5 (67-62). Charleville prenait un 2ème temps mort pour casser la folie qui s’emparait des Guerrières et qui poussait les Flammes dans les cordes. Mais il était dit que rien ne serait épargné aux Z’Hurlants. A 3’ de la fin, les Ardennaises reprenaient de la vigueur. Et son coach prenait son dernier temps mort pour les ultimes consignes, dans un match qui n’avait pas encore réellement choisi de basculer dans un camp plutôt qu’un autre. 2’ à jouer et le score n’était plus que de 69-66 en faveur des métropolitaines. A 1’17, la balle revenait dans les mains villeneuvoises. Charleville donnait tout et pressait, obligeant l’ESBVA-LM à des prises de risques, jusqu’à un contre fusée de Magali à 30 secondes de la fin (71-66). Puis un rebond sous les paniers villeneuvois. Encore une fois, les Carolos ne renonçaient pas et revenaient à -3 à 11 secondes du coup de sifflet final (71-68). Fred demandait le temps mort pour les dernières consignes. 5 secondes à jouer. Remise en jeu : Villeneuve. Faute et 2 lancers-francs marqués par Magali scellaient enfin le match. 73-68 à 3 secondes de la fin. Sauf que… Villeneuve prenait une faute technique et ballon pour Charleville (73-70). Un ultime shoot d’Armel BOUDERRA trouvait le cercle et les Guerrières réalisaient le casse parfait en raflant la mise ! 

Chaud et tellement beau à la fois !!

Prochain match au Palacium : mercredi 24 octobre face à Ekaterinbourg, Champion d’Europe en titre. Soyez y !! Les soirées sont chaudes à Villeneuve !

Partenaires officiels