Après le camp d'Evan FOURNIER, Louna OZAR est partie à Orlando !

28 février 2020

L'été dernier, Louna OZAR, joueuse de notre équipe U18, a participé au camp de perfectionnement d'Evan FOURNIER. Au début de ce mois de février, elle a réalisé son rêve en partant quelques jours aux Etats-Unis...

 

Cet été, tu as participé au camp de perfectionnement de l’arrière de l’équipe de France et des Orlando Magic, Evan FOURNIER. Peux-tu nous expliquer ce qui t’a conduit à y prendre part ?

Premièrement l’ESBVA-LM a demandé à mes parents si j’étais disponible en juillet, ils ont répondu que oui. Ensuite, il y a eu lieu l’assemblée générale, durant lequel le club m’a offert la possibilité de participer à ce camp au sein de la Hoops Factory de Lille pour me récompenser de mon parcours. Je suis donc partie faire le camp pendant 5 jours et à la fin de ce camp, Evan FOURNIER nommait 3 prix pour gagner un voyage à Orlando : le meilleur rookie, le meilleur potentiel et le MVP. J’ai donc été désignée MVP.

 

Comment s’est déroulé ce camp ?

On avait entraînement le matin et l’après-midi de 9h jusqu’à 17h. Au début du camp, ils nous ont séparé en 4 groupes d’âge. Le premier jour, ils étaient plus dans l’observation pour réadapter au cours de la semaine les groupes par niveau. À l’entraînement, on travaillait la technique individuelle et l’opposition.

 

Louna a fièrement représenté l'ESBVA-LM à Orlando © Louna OZAR

 

A la fin de ce rassemblement, tu as été choisie pour réaliser un rêve. Peux-tu nous en dire plus ?

En ayant été désignée MVP du camp en juillet, j’ai gagné un voyage à Orlando. Jamais je n’aurais cru pouvoir assister à des matchs NBA proche du terrain et pouvoir voir en réalité les joueurs qu’on voit facilement à la télé. Encore la veille du départ, je ne me rendais pas encore compte que j’allais vivre cette expérience !

 

Il y a quelques semaines, tu t’es donc envolée pour la Floride. Comment s’est passé ce séjour ? Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

Le voyage a été intense et fatiguant car nous devions nous adapter au décalage horaire de 6h de moins, tout ça en 4 jours. Le séjour en valait le coup car nous avions découvert un autre environnement et une autre culture. J’ai remarqué que là-bas, tout était en grand ! Mon meilleur souvenir est lorsque nous sommes rentrés pour la première fois dans la salle des Orlando Magic et que nous avions vu le beau parquet et les joueurs d’aussi prêt, ça fait rêver !

Louna, ici en deuxième position, s'est vu offrir un maillot d'Evan FOURNIER © Louna OZAR

Grâce au camp auquel tu as donc participé cet été, est-ce que tu penses avoir évolué dans ton jeu ?

Je pense que j’ai évolué surtout à la fin car il y avait plus de jeu et on m’a déplacé dans un groupe plus âgé.

 

Qu’aimerais-tu dire à des jeunes basketteuses comme toi, qui hésitent encore à participer à ce genre de camps de perfectionnement ?

J’aimerais dire à ces joueuses qu’elles doivent être physiquement bien préparées physiquement à l’intensité et être prête à cet investissement financier qui en vaut le coup.

 

Pour conclure, as-tu un message à laisser à certaines personnes en particulier ?

Je remercie énormément les personnes qui, au sein du club de Villeneuve d’Ascq, ont pensé à moi pour participer au camp l’été dernier et ensuite partir faire ce voyage. J’ai vécu une super expérience !

Partenaires officiels